International

Coronavirus: mission vaticane sur les abus sexuels au Mexique reportée

En raison de la pandémie du coronavirus Covid-19 et de la grave situation sanitaire en Italie, la mission de Mgr Charles Scicluna, qui devait se rendre au Mexique du 20 au 27 mars 2020 pour collaborer avec l’Eglise mexicaine en matière d’abus sexuels sur mineurs, a été reportée.

Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte et secrétaire adjoint de la Congrégation romaine pour la doctrine de la foi, avait été chargé par le cardinal Luis Ladaria Ferrer, préfet de ladite Congrégation, avec l’aide de Mgr Jordi Bertomeu, d’une «mission de collaboration» avec l’épiscopat mexicain. Le Vatican a ouvert une enquête à propos de quatre évêques mexicains soupçonnés d’avoir «dissimulé des cas de pédophilie».

La nonciature à Mexico disponible pour les victimes

La Conférence épiscopale mexicaine (CEM), qui relaie l’information de la nonciature apostolique à Mexico, dirigée par l’archevêque Franco Coppola, a informé que le Saint-Siège a suspendu toute activité de ses collaborateurs à destination de l’étranger. Par conséquent, la mission prévue de Mgr Scicluna, a été reportée. Toutefois, la nonciature peut être atteinte en tout temps sur son adresse électronique pour toute personne souhaitant communiquer sur des cas d’abus sexuels, précise-t-elle.

Prions pour le Mexique | © Jacques Berset

La Conférence épiscopale mexicaine «confie à Notre-Dame de Guadalupe, en particulier, tous ceux qui souffrent face à cette épidémie, qui a frappé de nombreuses personnes sur les cinq continents».

Les crimes du Père Marcial Maciel commis dans un silence criminel complice

Au Mexique, l’Eglise catholique a été particulièrement touchée par les affaires d’abus sexuels, en particulier  par les scandales liés aux crimes du Père Marcial Maciel, fondateur des Légionnaires du Christ, décédé en 2008.  Selon un rapport interne des Légionnaires du Christ, rendu public en décembre 2019, au moins 175 enfants ont été victimes d’abus sexuels commis entre 1941 et 2019 par 33 prêtres catholiques.  

Mgr Rogelio Cabrera López, archevêque de Monterrey et président de la Conférence épiscopale mexicaine, avait à l’époque regretté qu’en plus d’être arrivé en retard, le rapport était incomplet et que «tout n’a peut-être pas été dit» dans ce document. Les Légionnaires ont couvert les abus commis par leur fondateur Marcial Maciel et d’autres membres de la congrégation, dans un silence criminel complice, pendant plus d’un demi-siècle, a dénoncé le président de la CEM. (cath.ch/be)

Mgr Charles Scicluna (g.) et Jordi Bertomeu ont déjà enquêté sur les abus sexuels au Chili | © AP /Esteban Felix/Keystone
9 mars 2020 | 10:49
par Jacques Berset
Partagez!