Vatican

Covid-19: les Eglises orientales doivent maintenir les fêtes de Pâques

Malgré l’évolution rapide de la pandémie de Covid-19, toutes les Eglises orientales doivent «strictement» maintenir les festivités de Pâques le jour prévu dans le calendrier liturgique. Cependant dans tous les cas, les rituels extérieurs doivent être omis, écrit le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, dans un communiqué publié le 25 mars 2020.

Les cérémonies pourront être réalisées et diffusées par les réseaux sociaux afin qu’elles puissent être suivies par les fidèles dans leurs foyers. Le cardinal Sandri constate qu’il n’est pas possible d’émettre une disposition unitaire qui puisse englober les coutumes présentes dans les nombreux pays d’origine ou de résidence des Eglises catholiques de rite oriental, qui diffèrent de celles de l’Eglise latine.

Le cardinal argentin invite tous les patriarches à prendre les dispositions nécessaires pendant les fêtes de Pâques. Il reconnaît qu’il faut tenir compte des célébrations de Pâques selon le calendrier respectif ainsi que des différentes traditions rituelles. Ainsi, peut-on lire dans le communiqué, il n’est pas possible d’émettre une disposition unitaire qui puisse englober les coutumes présentes dans chaque Eglise.

Prière personnelle et familiale

Le Saint-Siège rappelle par ailleurs aux fidèles la valeur de la prière personnelle et familiale, «une authentique prière ecclésiale, et qui, dans le contexte actuel, est un moyen important de transmission de la foi» entre les différentes générations.

Il convient pendant la Semaine sainte de préparer, également par les canaux de communication sociale, des supports qui permettent à un adulte de la famille d’expliquer surtout aux plus jeunes le sens des rites qui, dans des conditions normales, seraient célébrés dans un édifice religieux et en présence de l’assemblée.

La richesse des traditions orientales

La richesse des offices des célébrations de Pâques proprement dites, du dimanche des Rameaux au dimanche de Pâques, peut également être mise en valeur en proposant d’en prier une partie à la maison et dans les familles.  

Le Vendredi saint, les prières autour de la Croix et sur la tombe du Christ, seul ou en famille, «doivent être valorisées». Pour ce faire, il est possible d’utiliser les riches textes des traditions orientales propres à cette journée.

«Au son festif des cloches»

La nuit de Pâques, les familles devraient être invitées, «si possible au son festif des cloches», à se rassembler pour lire l’Evangile de la Résurrection, en allumant une lampe et en chantant quelques chants typiques de la tradition orientale qui sont souvent connus des fidèles par cœur. Le cardinal Sandri incite enfin les chefs des Eglises orientales à encourager un tel comportement chez les autres Eglises, catholiques ou non. (cath.ch/imedia/ah/be)

Les Eglises catholiques orientales appelées à modifier les rites de Pâques en raison du coronavirus | © Vatican News
26 mars 2020 | 08:34
par I.MEDIA
Partagez!