International

Dans le monde, une personne sur cinq est catholique

Alors que le nombre de ses fidèles ne cesse d’augmenter dans le monde, l’Eglise catholique essuie en même temps une forte crise des vocations sacerdotales et religieuses, a indiqué le Bureau de presse du Saint-Siège le 25 mars 2020. En revanche, depuis l’élection du pape François, on observe une augmentation du nombre de diacres permanents et d’évêques.

Chaque année depuis 1912, le Vatican édite l’Annuaire pontifical, un important recueil de données statistiques concernant l’Eglise catholique. Cette étude et sa publication reviennent au Bureau central de statistiques du Saint-Siège. Sa dernière parution permet d’avoir une vision générale sur les cinq premières années de pontificat du pape François.

18 % de la population mondiale

Au cours de ces années recensées par le Vatican (2013-2018), le nombre de catholiques est passé de 1,254 milliard à 1,329 milliard, soit une augmentation absolue de 75 millions de baptisés. Ainsi, selon les dernières statistiques disponibles, les fidèles catholiques représentent un peu moins de 18 % de la population mondiale, la terre comptant quelque 7,6 milliards d’habitants.

La proportion la plus élevée de catholiques par rapport au reste de la population se situe dans les Amériques – entre l’Océan arctique au nord et le cap Horn au sud – avec 63,7 % de baptisés, suivie par celle de l’Europe avec 39,7 % de catholiques et celle de l’Océanie, 26,3 %. Les catholiques représentent 19,4 % de la population africaine et seulement 3,3 % de la population en Asie.

Seulement 3,3 % de la population asiatique

Par ailleurs, le nombre d’évêques a sensiblement augmenté entre 2013 et 2018, passant de 5’173 à 5’377 prélats dans le monde entier. Les statistiques indiquent une nette augmentation en Océanie (+ 4,6 %), en Amérique et en Asie (avec + 4,5% pour les deux) et en Europe (+ 4,1 %). C’est en Afrique en revanche (+ 1,4%) que leur nombre a le moins augmenté.

Les chiffres concernant les diacres permanents sont également encourageants. Leur nombre est passé de 43’195 en 2013 à 47’504 cinq ans plus tard, ce qui représente une augmentation de l’ordre de 10 %.

Crise des vocations: moins de séminaristes, de prêtres et de religieux

Le nombre de prêtres est en léger déclin: – 0,3 % au cours des cinq dernières années. Si ce nombre a nettement augmenté en Afrique et en Asie (respectivement + 14,3 % et + 11 %), en Amérique, il reste stationnaire autour d’une moyenne d’environ 123’000. C’est la situation en Europe et en Océanie qui est préoccupante: ces deux zones affichent respectivement une baisse de plus de 7% et un peu plus de 1%.

Sur la même période, on note également une baisse du nombre de séminaristes. Les candidats à la prêtrise sont passés de 118’251 en 2013 à 115’880 en 2018. A l’exception de l’Afrique (+ 15,6 %), cette baisse affecte tous les continents, en particulier l’Europe (- 15,6 %) et l’Amérique (- 9,4 %).

Forte hausse en Afrique et en Asie

Le nombre de religieux (hommes) est en large diminution partout dans le monde, sauf en Asie (+ 3,6 %) et en Afrique (+ 6,8 %): en cinq ans, ils sont passés de 55’000 à 51’000, soit une diminution de 8 %. Chez les femmes, la dynamique est également décroissante (- 7,5 %). Leur nombre total est passé de près de 694’000 religieuses en 2013 à moins de 642’000 cinq ans plus tard.

Cette baisse affecte trois continents (Europe, Océanie et Amérique), avec des variations négatives importantes (- 15 % en Europe, – 14,8% en Océanie et – 12 % en Amérique). L’Afrique et l’Asie marquent une forte hausse, dépassant 9 % pour le premier continent et + 2,6 % pour l’Asie. (cath.ch/imedia/pad/be)

La proportion la plus élevée de catholiques par rapport au reste de la population se situe dans les Amériques | international/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)
25 mars 2020 | 16:37
par I.MEDIA
Partagez!