Lors du synode, les jeunes ont été appelés à être des protagonistes de l'évangélisation	  | © flickr/catholicism/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-NC-SA 2.0</a>
International
Lors du synode, les jeunes ont été appelés à être des protagonistes de l'évangélisation | © flickr/catholicism/CC BY-NC-SA 2.0

Des hommes mariés appelés à la prêtrise? Les évêques belges y sont favorables

11.10.2018 par Manu Van Lier, cathobel

Lors de sa présentation devant les évêques et une quarantaine de jeunes réunis pour le Synode des jeunes à Rome, Mgr Kockerols,  évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles, s’est dit convaincu que des hommes mariés pourraient répondre positivement à un appel à la prêtrise.

“Je suis convaincu que certains jeunes, qui ont puisé dans la vocation baptismale leur appel à s’engager par les liens du mariage, répondraient volontiers ‘me voici’ si l’Eglise devait les appeler au ministère presbytéral”. C’est avec cet appel que Mgr Kockerols a ponctué son intervention sur la vocation et les vocations, ce mercredi matin, face aux évêques réunis pour le synode des jeunes. Contacté par téléphone, le père Tommy Scholtes, sj, porte-parole de la Conférence épiscopale, indique que Mgr Kockerols avait soumis préalablement son texte aux évêques belges: “c’est effectivement au nom de la Conférence épiscopale que Mgr Kockerols s’exprime aujourd’hui”.

Une réponse à la crise des vocations?

Mgr Kockerols est délégué, nommé par les évêques de Belgique, pour représenter la Conférence épiscopale au synode des jeunes qui se tient au Vatican jusqu’au 28 octobre. Pour la Belgique, Mgr Van Looy participe également au synode au titre de sa bonne relation avec le pape et en tant que président de Caritas International.

L’engagement d’hommes mariés dans la prêtrise pourrait-il répondre indirectement aux questions liées au célibat des prêtres et à la crise des vocations? Le père Tommy Schotes estime que l’ordination d’hommes mariés pourrait être une réponse à la crise des vocations qui se vérifie partout dans le monde. Le porte-parole de la Conférence épiscopale belge tempère: “Ce n’est pas la seule solution par rapport à la crise des vocations qui est aussi une question de crédibilité de la foi dans le monde aujourd’hui. On sait que du côté du monde protestant ou orthodoxe où les pasteurs peuvent être mariés, il y a aussi une difficulté à trouver des jeunes hommes qui acceptent ce service d’Eglise”. (cathobel)


Le synode des jeunes s'est déroulé du 3 au 28 octobre 2018 | DR

Synode des jeunes: sortie de la version française du document final

Jacqueline Straub est considérée comme l'une des femmes les plus influentes du monde en 2018 | © dr

Femmes catholiques en révolte: "L'Eglise ne doit pas les laisser tomber"

Actualités ›