International

Dialogue interreligieux: «une fonction essentielle pour construire une coexistence civile»

Le dialogue interreligieux a une «fonction essentielle pour construire une coexistence civile, une société qui inclue et non qui s’édifie sur la culture de rejet», a affirmé Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, le 29 août à Santiago, au Chili.

Dans cette perspective, l’encyclique du pape François Laudato sì’ (2015) incite «à ne pas rester passif». Dans le monde d’aujourd’hui, «tragiquement marqué par l’oubli de Dieu et l’abus de Son nom», a-t-il expliqué a L’Osservatore Romano du 29-30 août 2017, les fidèles des diverses religions sont appelés à défendre et promouvoir la paix, la justice et la dignité humaine».

«Notre maison commune»

Le prélat s’exprimait lors d’un colloque intitulé «Amérique en dialogue, notre maison commune», promu par le ministère des Affaires étrangères du Chili et l’institut du dialogue interreligieux de Buenos Aires, en Argentine. (cath.ch/imedia/ah/gr)

Miguel Angel Ayuso Guixot a été élevé à la dignité épiscopale par le pape.
29 août 2017 | 17:48
par Grégory Roth
Partagez!