Le directeur général adjoint de l'IOR a quitté son poste

Le directeur général adjoint de l’Institut pour les Oeuvres de Religion (IOR), la «banque du Vatican», Giulio Mattietti, a cessé son service le lundi 27 novembre 2017, a annoncé le Saint-Siège le 29 novembre.

L’annonce laconique a ainsi confirmé les rumeurs insistantes qui ont circulé dans la presse italienne au sujet du limogeage de ce haut responsable de l’institution. Le numéro trois de l’IOR était en poste depuis 2015. Diplômé en physique, Giulio Mattietti a travaillé chez Microsoft et IBM puis a rejoint l’IOR en 1997, où il a fait carrière dans les services informatiques.

Le directeur général, Gian Franco Mammì, nommé au même moment que son adjoint, est quant à lui toujours en place.

Efforts de transparence

La «banque du Vatican» a été gangrenée dans le passé par les scandales et accusée d’avoir été utilisée par la mafia. Dans un effort de transparence, un grand «nettoyage» a été initié par Benoît XVI et poursuivi par François. L’opération a mené à la fermeture de 5’000 comptes.

Le départ de Giulio Mattietti intervient après la démission, en juin dernier, de l’ancien réviseur général des finances du Vatican, Libero Milone. Ce dernier avait par la suite expliqué son départ forcé en raison de l’opposition de plusieurs prélats aux efforts de transparence engagés pour moderniser le système économique du Vatican.

L’IOR a 15’000 clients, surtout des religieux, des congrégations et des  employés du Vatican, et gère environ 5,7 milliards d’euros. (cath.ch/ag/bh)

1 décembre 2017 | 12:39
par Bernard Hallet
Partagez!