Le président des Etats-Unis Barack Obama (Photo:Christopher Dilts/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-NC-SA 2.0</a>)
International
Le président des Etats-Unis Barack Obama (Photo:Christopher Dilts/Flickr/CC BY-NC-SA 2.0)

Discours sur l'état de l'Union: Obama cite le pape François

13.01.2016 par Raphaël Zbinden

Dans son traditionnel ‘discours sur l’état de l’Union’, le 12 janvier 2016, le président américain Barack Obama a cité le pape François, qui s’était adressé au Congrès en septembre. Le chef d’Etat a en outre abordé plusieurs sujets de préoccupation pour l’Eglise catholique dans le pays.

Le président a rappelé l’exhortation du pontife à ne pas céder à la peur et à ne pas s’engager dans le même type de violence que promeuvent les terroristes, rapporte le site internet catholique américain Crux.

“Son Excellence, le pape François, a déclaré à cette assemblée, de la tribune où je me trouve actuellement (…) que d’imiter la haine et la violence des tyrans et des assassins était la meilleure façon de prendre leur place (…) Lorsqu’un politicien insulte les musulmans, quand une mosquée est vandalisée ou un enfant martyrisé, cela ne nous met pas plus en sécurité”, a affirmé Barack Obama.

Il avait déjà cité, l’année dernière, le pape François, à propos de son rôle dans la restauration des relations diplomatiques avec Cuba. Il était devenu ainsi le troisième président à citer un pape dans son allocution annuelle.

Immigration et mariage gay

Cette année, Barack Obama a mis en avant la contribution des immigrés dans le développement du pays et a promis de “réparer un système d’immigration hors-service”. Les évêques catholiques américains appellent depuis des années à une réforme incluant une possibilité d’acquérir la nationalité pour les plus de 10 millions de sans-papiers vivant aux Etats-Unis.

Le président a en outre salué la décision de la Cour suprême, en juin dernier, de légaliser le mariage homosexuel, louant “la liberté,dans chaque Etat, de se marier avec la personne aimée”.

Les autorités catholiques ont été parmi les plus farouches opposants de cette législation. Ils se sont en particulier inquiété du fait que les institutions catholiques puissent être forcées de reconnaître les mariages entre personnes de même sexe, notamment par le biais des obligations d’engagement professionnel.

“Obama Care” et changements climatiques

Barack Obama s’est également félicité de la mise en place du système de santé universel de l'”Obamacare”. L’Eglise catholique aux Etats-Unis soutient l’accès généralisé aux services médicaux, et les évêques ont salué une partie de la nouvelle législation. Mais les autorités catholiques mènent depuis des années une bataille juridique avec l’administration sur l’obligation faite aux employeurs de fournir une assurance couvrant les frais de contraception. Une pratique considérée comme contraire à l’enseignement de l’Eglise.

Le président a consacré une partie importante de son allocution à la lutte contre les changements climatiques, un sujet également central pour le pape François.

Cuba et pauvreté

Le chef d’Etat a rappelé le rôle joué par le pape dans le rapprochement avec Cuba.

Finalement, Barack Obama a promis de s’engager à réduire la pauvreté, notamment en baissant les impôts pour les personnes à faibles revenus. Aux Etats-Unis, l’Eglise catholique constitue un des plus importants réseaux de lutte contre la pauvreté. Ses dirigeants demandent depuis longtemps des exonérations d’impôts pour les plus pauvres et une augmentation du salaire minimum. (cath.ch-apic/crux/rz)


Mgr Joseph Naumann a été nommé à la tête du comité pro-vie de la conférence épiscopale américaine (DR)

Etats-Unis: la nomination du nouveau président du comité pro-vie fait débat

26 personnes sont mortes dans l'attaque de l'église de Sutherland Springs, au Texas (Photo:Eric Gay/Keystone)

Tuerie de Sutherland Springs: le pasteur veut faire détruire son église

Actualités ›