Suisse

Doctorat honoris causa polonais pour le cardinal Koch

L’Université catholique de Lublin, en Pologne (KUL) a décerné le 16 octobre 2020 un doctorat honoris causa au cardinal suisse Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens.

Lors de la remise de cette distinction, le cardinal a plaidé pour une «sensibilité œcuménique dans le développement des sciences théologiques» L’écoute commune de la Parole de Dieu, est «indispensable» pour redécouvrir l’unité dans la foi. Mais les sciences historiques ont également été d’une grande importance pour l’œcuménisme, a noté l’ancien évêque de Bâle.

L’essence la plus profonde du dialogue œcuménique n’est pas simplement la confrontation d’idées, de pensées et de théories, mais l’enrichissant «échange de dons»«, a relevé le cardinal.

Deux qualités oecuméniques: patience et humilité

Le recteur de la KUL, le professeur Miroslaw Kalinowski, a exprimé la reconnaissante de son université au cardinal Koch pour son engagement en faveur de l’unité des chrétiens. Il a émis le vœu de la poursuite d’un travail fructueux sur la théologie de l’unité visible de l’Église conformément à la volonté de Jésus.

Dans son éloge au cardinal Koch, Mgr Krzysztof Nitkiewicz conseiller œcuménique de la Conférence épiscopale polonaise, ,a rendu hommage aux grands mérites du président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens. Pour lui, le ministère du cardinal Koch a deux caractéristiques remarquables: la patience et l’humilité.

L’archevêque de Lublin Stanislaw Budzik en tant que Grand Chancelier de la KUL a évoqué la haute figure tutélaire de saint Jean Paul II qui y fut professeur à partir de 1954. Karol Wojtyla avait vu dans le service universitaire à la vérité un «service de la liberté, de la libération de l’homme». (cath.ch/kap/mp)

Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens depuis 2010.
28 octobre 2020 | 11:55
par Maurice Page
Partagez!