Monastère de la Vierge Marie à Al-Qosh, au nord de l'Irak (Photo: Jacques Berset)
Suisse
Monastère de la Vierge Marie à Al-Qosh, au nord de l'Irak (Photo: Jacques Berset)

Eglises protestantes et évangéliques de Suisse solidaires des chrétiens du Moyen-Orient

15.03.2017 par Jacques Berset, cath.ch

La Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) et le Réseau évangélique suisse (RES) ont décidé de soutenir la pétition en faveur des chrétiens du Moyen-Orient, lancée par l’association évangélique au service des chrétiens persécutés Portes Ouvertes.

Adressée au secrétaire général des Nations Unies afin de protéger toutes les minorités ethniques et religieuses au Moyen-Orient, elle ambitionne de récolter jusqu’à la fin de l’année “Un million de voix pour l’espoir”.

Cela fait près de 2000 ans que les chrétiens de Syrie et d’Irak jouent un rôle vital dans la société moyen-orientale, mais en raison des violences et de persécutions qu’ils subissent, ils risquent d’être totalement évincés de leur terres ancestrales.

Redonner de l’espoir

A l’heure où les terroristes de Daech, l’auto-proclamé Etat islamique semblent marquer le pas en Syrie et en Irak, les Eglises protestantes et évangéliques de Suisse appellent leurs membres à signer la pétition de Portes Ouvertes. La pétition vise à renforcer la position de toutes les minorités lors de la reconstruction future de ces pays détruits par la guerre.

Nord de l’Irak Des manuscrits syriaques sauvés de la furie de Daech (Photo Jacques: Berset)

“Nous ne pouvons rester les bras croisés quand les chrétiens, entre autres minorités, au Moyen-Orient, font face à une menace sans précédent. Nous devons leur redonner de l’espoir”, écrit Portes Ouvertes.

Les chrétiens veulent participer à la reconstruction

“Les chrétiens de la région tout comme les autres minorités tiennent à participer aux efforts de reconstruction et de réconciliation lorsque les armes se seront tues. C’est pourquoi elles ne souhaitent pas émigrer. Il est important que les Suisses soutiennent cet appel à l’espoir pour toute la région”, souligne Gottfried Locher, président de la FEPS.

Les auteurs de la pétition se sont donné pour objectif de rassembler au moins un million de signatures dans le monde en 2017, qu’ils remettront en décembre au secrétaire général de l’ONU. La pétition réclame la mise en place dès à présent d’un cadre légal garantissant l’égalité et la protection des droits de tous les habitants pour servir la réconciliation et la reconstruction des sociétés irakienne et syrienne. Il s’agit d’assurer des conditions de vie dignes, en particulier aux réfugiés et aux déplacés, de développer des opportunités d’emploi, et d’encourager la reconstruction de la société civile.

L’initiative, lancée par Portes Ouvertes, est soutenue par la FEPS et le Groupe Liberté Religieuse  GLR  du Réseau Evangélique Suisse RES. Le formulaire de récolte de signatures est disponible sur les sites de la FEPS et du GLR ainsi que sur le site dédié à la pétition, www.hopeformiddleeast.org.

Plate-forme d’échange sur le thème des “chrétiens persécutés”

La FEPS et le RES ont créé il y a peu une plate-forme d’échange sur le thème des “chrétiens persécutés”. Cette dernière œuvre sur la base d’une conception commune de leur travail. Un échange d’information régulier sur les actions entreprises et d’éventuels projets de collaboration y sont discutés. Les Œuvres d’entraide et de mission liées à la FEPS et au RES participent activement à cette plate-forme. (cath.ch/feps/com/be)

 

 

 

 

 

 

 

 


La prière du Notre-Père accompagne le cri de ceux qui ont faim, affirme le pape | © CTV

La prière du Notre-Père accompagne le cri de ceux qui ont faim, affirme le pape

Réfugiés syriens dans un camp de la Bekaa, au Liban | © Maurice Page

Le nonce au Liban appelle au retour des réfugiés syriens dans leur pays     

Actualités ›