International

Egypte: Plus de 1'000 enseignants liés aux Frères musulmans licenciés

Plus de 1’000 enseignants liés à la Confrérie des Frères musulmans ont été licenciés en Egypte, a annoncé le Ministre de l’Education, rapporte l’agence de presse officielle égyptienne MENA le 7 octobre 2019. Il veut débarrasser le secteur de l’éducation de toute pensée «extrémiste», alors que l’école publique manque cruellement d’enseignants.

Le ministre Tarek Shawki a déclaré que 1’070 enseignants ont été licenciés «en raison de leurs liens avec le groupe terroriste des Frères musulmans». Il a affirmé que cette mesure visait à «purger le ministère de toute pensée extrémiste qui pourrait affecter les élèves».

Grave pénurie d’enseignants

La pénurie d’enseignants a fait que, dans certaines régions d’Egypte, les enfants ne vont à l’école que deux ou trois fois par semaine. Les écoles publiques égyptiennes sont également surpeuplées, certaines classes comptant plus de 70 élèves.

Un portail électronique va être lancé le 9 octobre pour ceux qui cherchent un emploi dans les écoles publiques et privées. Le ministère égyptien de l’Education annonce vouloir embaucher 120’000 enseignants sur une base contractuelle pendant un an. Ces contrats pourront ensuite être renouvelés tous les trois ans, sur la base des nouveaux critères de nomination des enseignants.

«Confrérie terroriste»  

Début octobre 2019, la cour d’Assises du Caire et la Haute cour de sûreté de l’Etat pour les référés ont rendu un verdict définitif concernant «les cadres et membres de la Confrérie terroriste des Frères dans l’affaire connue médiatiquement sous le nom d’infiltration des frontières orientales et d’attaque des prisons«.

Les magistrats ont rappelé la violence exercée par la Confrérie par le passé en commettant des assassinats et en incendiant des biens publics et privés. Ils ont dénoncé son but d’instaurer, à terme, un «califat» islamique dans la région, suivant «le plan international de morceler l’Egypte et le monde arabe en petits Etats sur des bases confessionnelle, religieuse et ethnique». (cath.ch/mena/alahram/be)

Egypte Les Frères musulmans et les salafistes sont toujours influents dans le pays | © Jacques Berset
8 octobre 2019 | 15:57
par Jacques Berset
Partagez!