International

Egypte: un jeune copte ouvre une académie de football dédiée aux chrétiens

Mina Bindari, un jeune chrétien copte d’Alexandrie, en Egypte, a lancé une école de football exclusivement destinée à ses coreligionnaires. Son but: lutter contre la marginalisation des chrétiens, qui sont habituellement rejetés par les clubs locaux, à cause de leur appartenance religieuse.

Interviewé par TV5, Mina Bindari a déclaré qu’il est difficile aux jeunes chrétiens d’évoluer dans ces clubs locaux de son pays. «J’ai fondé cette école aussi bien pour les chrétiens que pour les musulmans, même si les chrétiens sont plus nombreux, parce que je suis conscient de leur problème», a-t-il expliqué. Il a rappelé avoir été lui aussi victime de rejet par un club de football du pays, à cause de sa religion.

Depuis son ouverture en 2015, l’académie de Bindari s’est implantée dans d’autres villes du pays, mais sans autorisation de l’Etat. La situation de discrimination religieuse est d’autant plus difficile à vivre qu’il n’y a aucun chrétien copte dans la sélection nationale, ni dans les grands clubs du pays. La communauté représente 10% de la population, soit 10 millions de personnes sur une population totale de 95,6 millions d’habitants, selon les statistiques de 2016.

Prendre un nom musulman

«Mon frère de 21 ans avait voulu intégrer un club à l’âge de 16 ou 17 ans, mais quand il s’est présenté, les dirigeants de ce club lui ont dit qu’ils ont des problèmes avec son nom chrétien», a souligné Mina Samir, un membre de l’académie. Pour remplacer son nom, le club a proposé à Abanur Samir de prendre le nom de Mustaph Ibrahim. Ce dernier a refusé, et son contrat n’a pas été signé, a ajouté le frère.

Dans un autre reportage, un jeune joueur copte surnommé «Petit Messie» a raconté comment il a été écarté chaque fois par des sélectionneurs de clubs, au motif que son «talent n’était pas suffisant». «Il ne fait aucun doute: c’est par ce que je suis chrétien», a-t-il dit, évoquant à ce sujet les nombreux tests qu’il a passé avec succès. «A chaque fois que je donne mon nom, après ces tests, et qu’ils se rendent compte que c’est un nom chrétien, ils me demandent de rentrer, ils rappelleront le lendemain. Et ils ne rappellent jamais», a-t-il fait remarquer.

Selon la BBC, ce sont des dizaines de jeunes chrétiens qui se rendent tous les jours à l’académie de Mina Bindari pour apprendre à jouer au ballon rond, dans l’espoir d’intégrer un jour un club. Leur sous-représentativité dans le domaine sportif soulève de nombreuses questions sur leur intégration réelle dans tous les secteurs de la vie nationale. (cath.ch/ibc/gr)

L'académie de football d'Alexandrie a sa page Facebook «Je suis club» | facebook.com
25 mai 2018 | 17:52
par Grégory Roth
Partagez!