Vatican

En cas de paternité, les prêtres doivent démissionner, rappelle le Saint-Siège

En 2017, le Saint-Siège a publié une directive sur les cas d’existence d’enfants de prêtre, préconisant la démission du prêtre, en vertu du «principe fondamental» de la protection de l’enfant. C’est ce que rapporte, le 19 février 2019, le New York Times, auquel l’existence de cette directive vient d’être confirmée par Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège.

Le quotidien américain raconte l’histoire d’un homme découvrant à 28 ans que son parrain prêtre était en réalité son père biologique. En 2017, cet homme découvrait l’existence d’un document émanant du Vatican précisant la conduite à tenir pour les prêtres qui brisaient leur vœu de célibat et avaient des enfants. Toutefois, l’homme n’avait pas pu obtenir une copie de cette directive.

L’existence de ce document a été confirmée au New York Times par Alessandro Gisotti. Selon le directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège, ce document «à usage interne» pose la protection de l’enfant comme «principe fondamental». Il y est donc demandé aux prêtres concernés de présenter une «demande de dispense des obligations de l’état clérical». Et ce, afin de pouvoir se dévouer en tant que laïc «exclusivement à leurs enfants» et «d’assumer ainsi leurs responsabilités de parent».

La démission est une formalité

Mgr Andrea Ripa, sous-secrétaire de la Congrégation pour le clergé, a précisé que la demande de démission représentait une formalité. Toutefois, dans la mesure où le prêtre la refusait, il était possible de la lui imposer.

En 2010, le futur pape François estimait dans son livre Sobre el cielo y la tierra (Sur le ciel et la terre), que la violation du vœu de célibat n’impose pas la démission du prêtre. Toutefois, considérait-il, si cette violation implique une naissance, la démission est la solution car la loi naturelle passe avant les droits du prêtre. (cath.ch/imedia/xf/ah/gr)

Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège | capture youtube.com
19 février 2019 | 17:11
par Grégory Roth
démission (58), Paternité (4), Prêtre (68)
Partagez!