Encyclique: «Un signal fort arrivant à point nommé», déclare le cardinal Marx

Bruxelles, 19 juin 2015 (Apic) «un signal fort arrivant à point nommé!». C’est ainsi que le cardinal Reinhard Marx, président de la Commission des épiscopats de la communauté européenne (COMECE), a salué la nouvelle encyclique du pape François ‘Laudato si’, sur l’écologie humaine.

C’est une nouveauté de voir un pape aussi déterminé à engager une action qui influe sur la politique mondiale, a déclaré le prélat le 18 juin 2015, lors de la présentation de l’encyclique à Munich, au sud de l’Allemagne. Pour le cardinal, ce n’est pas un hasard si le pape a publié son encyclique en amont de sommets décisifs sur les objectifs de développement, à New-York en septembre et à Paris en décembre, et qu’il invite l’humanité à réagir. «En ce sens, alors que l’humanité de l’époque post-industrielle sera peut-être considérée comme l’une des plus irresponsables de l’histoire, il faut espérer que l’humanité du début du XXIème siècle pourra rester dans les mémoires pour avoir assumé avec générosité ses graves responsabilités», écrit le pape dans ‘Laudato si’ (165).

Un chrétien doit aimer la Création

En ce début de XXIème siècle, l’humanité doit changer de cap, a répété Mgr Marx. Ce devoir de respect de la Création, le pape se l’impose également à lui-même ainsi qu’à toute l’Eglise. «Celui qui n’aime pas la Création, ne peut être un bon chrétien», a rappelé le prélat allemand.

Le cardinal a déclaré placer de grands espoirs dans l’impact qu’aura l’encyclique. Et cela vaut également pour les actions politiques concrètes, comme celles de l’Union européenne. Aucune autre institution n’a la possibilité d’exprimer son point de vue dans un texte qui sera lu et étudié par des centaines de milliers de personnes de par le monde, a noté Mgr Marx. La principale préoccupation du pape est de ne séparer sous aucun prétexte l’engagement en faveur de  l’environnement et celui en faveur des pauvres, a rappelé le cardinal. Le pape véhicule «une nouvelle idée de progrès» d’un développement holistique écologiquement compatible «qui devrait en réalité nous enthousiasmer», a-t-il lancé.

Le prélat allemand a fait part de sa volonté de contribuer à la diffusion et à la mise en pratique du message de l’encyclique. La COMECE a déjà prévu dans les semaines et mois à venir des actions concrètes, telles que des rencontres et des débats entre spécialistes de l’écologie. (apic/com/rz)

Le cardinal Reinhard Marx
19 juin 2015 | 09:12
par Raphaël Zbinden
Partagez!