La devise "In God We Trust" figure sur tous les billets de banque américains | wikimedia commons domaine public
International
La devise "In God We Trust" figure sur tous les billets de banque américains | wikimedia commons domaine public

Etats-Unis : 'In God We Trust' restera imprimé sur tous les billets de banque

11.06.2018 par Maurice Page

La 7e cour d’appel des Etats-Unis a débouté un sataniste de Chicago qui avait intenté une action en justice pour faire retirer la devise nationale “In God We Trust” (Nous avons foi en Dieu) des billets de banque américains.

La décision, rendue le 31 mai 2018, a conclu qu’un observateur raisonnable ne percevrait pas la devise sur la monnaie comme une approbation religieuse, rapporte la Catholic News Agency (CNA).

Kenneth Mayle, qui se décrit lui-même comme un ‘sataniste non théiste’, a déposé une plainte en mai 2017. Un tribunal de première instance ayant rejeté la poursuite, il a interjeté appel. Le jeune homme de 36 ans a déclaré au Chicago Tribune que le fait de porter et d’utiliser de l’argent avec la devise “In God We Trust” l’oblige à participer à un “rituel de soumission” en diffusant un message religieux avec lequel il n’est pas d’accord. Il est contraint d’utiliser de l’argent liquide, car il n’aime pas utiliser les cartes de crédit raison des frais de retard et de découvert, ainsi que des risques de sécurité.

La 7e Cour d’appel des États-Unis a conclu que la devise de la monnaie “est semblable à d’autres façons dont les symboles séculiers font référence à l’héritage religieux de la nation”.

Pas de violation de la liberté religieuse

Une action similaire a été jugée le 29 mai 2018, par la 6e Cour d’appel américaine. Dans cette poursuite, un groupe d’athées et d’humanistes a soutenu que la devise sur la monnaie exigeait d’eux qu’ils fassent du prosélytisme pour un message qui viole leurs croyances religieuses fondamentales.

Un plaignant juif a également soutenu que la participation à toute activité qui conduit à l’impression superflue du nom de Dieu sur des documents profanes est un péché.

La cour d’appel a estimé, dans ce cas, que les plaignants n’avaient pas réussi à démontrer une intention gouvernementale spécifique visant à enfreindre, restreindre ou supprimer d’autres croyances religieuses par le biais de la devise sur la monnaie américaine.

En outre la possibilité d’utiliser des cartes de crédit ou d’autres moyens de payement que l’argent liquide signifiait que les plaignants ne pouvaient pas démontrer un fardeau substantiel sur leur liberté de religion.

Une devise sur la monnaie depuis 1864

L’expression “In God We Trust” est la devise officielle des États-Unis. Elle est apparue pour la première fois sur certaines pièces de monnaie américaines dès 1864. Une loi de 1956 exige que toutes les devises américaines portent l’expression imprimée. La question a fait l’objet de plusieurs procès depuis les années 1970. Les requêtes de retrait ont toutes été rejetées par les tribunaux. (cath.ch/cna/mp)


Un enfant migrant sur le toit de "La Bête", nom donné au train qui traverse le Mexique de la frontière du Guatemala à celle des Etats-Unis (Photo: JC Gerez)

Les évêques américains condamnent les politiques d'immigration qui séparent les familles

Mgr Camillo Ballin, vicaire apostolique d’Arabie du Nord, avec la maquette de la cathédrale 'Notre-Dame d’Arabie' (Photo: Jacques Berset)

Modestes avancées pour les chrétiens en Arabie saoudite, estime le vicaire apostolique

Actualités ›