International

Etats-Unis: un prêtre excommunié pour avoir rejeté le pape François

Un prêtre catholique de Sacramento, en Californie, a été suspendu et excommunié pour avoir célébré la messe et remplacé le nom du pape François par le nom du pape Benoît XVI, son prédécesseur. La décision a été annoncé le 7 août 2020 par l’évêque du diocèse, Jaime Soto.

Le Père Jeremy Leatherby, un prêtre de Sacramento a été excommunié de l’Eglise catholique romaine par le diocèse de Sacramento pour avoir continué à célébrer la messe pendant sa suspension et remis en question la légitimité du pape François.

Pendant la liturgie de l’Eucharistie, le Père Leatherby remplaçait en effet le nom du pape François par le nom de son prédécesseur, Benoît XVI, qui a démissionné de son poste de pontife pour prendre sa retraite en 2013. «Beaucoup de ceux qui m’ont rejoint soutiennent, comme moi, que Benoît reste le seul vrai Pape», écrit Leatherby dans une lettre après son excommunication.

Dans le courrier que s’est procuré le quotidien «L’Abeille de Sacramento» (sacbee.com), le Père Leatherby, affirme ne plus vouloir ” être en union avec l’Eglise sur laquelle règne Bergoglio», en se référant au pape François par son nom de naissance: «Je demande une dispense de l’état clérical dans cette Eglise. Je ne veux plus y être affilié par des liens canoniques».

Désobéissance

Malgré sa suspension et les ordres de ne pas donner la messe, en raison de la pandémie de coronavirus, le Père Leatherby a continué à célébrer la messe en public, et à offrir l’Eucharistie lors de rassemblements privés le dimanche. Plus de 350 personnes assistaient aux rassemblements de Leatherby, qu’il jugeait nécessaires, car, disait-il, la fermeture des églises «violait la loi de l’Eglise».

L’évêque du diocèse de Sacramento, Mgr Soto, l’a appelé et lui écrit à plusieurs reprises, mais le prêtre n’a pas répondu, selon Mgr Soto.

En 2016, le Père Leatherby a fait face à des allégations de violation de promesses sacerdotales, laissant son sacerdoce dans un état indécis. Mgr Soto a assuré à la communauté catholique que son excommunication n’était pas liée à l’enquête en cours sur les abus sexuels impliquant des femmes.

La réaction du diocèse

Mgr Soto a demandé aux membres du diocèse de s’abstenir de permettre à Leatherby d’offrir les sacrements. L’évêque a également appelé la communauté à prier pour la réconciliation de l’ancien prêtre avec l’Eglise catholique. (cath.ch/sacbee.com/mb/cp)

L'évêque du diocèse de Sacramento (USA), Jaime Soto, a annoncé le 7 août 2020 l'excommunication automatique du Père Jeremy Leatherby | © capture d'écran Youtube
12 août 2020 | 14:30
par Carole Pirker
Partagez!