International

Ethiopie: découverte de la première Bible illustrée au monde

La première Bible chrétienne illustrée au monde a été découverte au monastère Abuna Garima dans les hauts plateaux du Tigré, au nord de l’Ethiopie. Cet ouvrage vénéré par les moines, est considéré comme étant l’un des trésors les plus anciens pour les chrétiens.

Il est conservé, rapporte l’agence de presse éthiopienne EPA, dans une hutte circulaire, située au cœur du monastère, fondé vers 500 après Jésus Christ par un moine originaire de Skete, en Egypte, Abba Garima et dont il porte le nom. Il était arrivé dans ce qui était alors le royaume d’Axoum, en 494 après Jésus Christ, avant de fonder le monastère quelques années plus tard. Depuis plus de 1500 ans, le monastère veille sur certains des trésors les plus précieux d’Ethiopie, jusqu’alors inconnus du public.

Portraits d’évangélistes

Selon le site du Fonds du patrimoine éthiopien, la Bible illustrée est composée de deux tomes qui, selon une légende, auraient été écrits en un jour par Abba Garima. Le premier, «Garima I», contient un cycle complet de dix pages, décorées et comparables à celles du célèbre Codex Rabbula de AD586. Le deuxième tome, «Garima II», est marqué par des illustrations affinées, avec la peinture copte. Il contient également de très beaux portraits d’évangélistes. Les deux volumes ont des couvertures en métal.

Ces manuscrits ont été jalousement conservés pendant des siècles par la communauté monastique, a estimé l’ambassade de France en Ethiopie. Mais, pour l’agence EPA, leur survie est peut-être due au fait qu’ils ont été cachés pendant plus d’un millénaire. Le lieu a peut-être été oublié et il aurait pu être redécouvert par hasard à une époque relativement récente».

Le père Francisco Álvarez, un aumônier portugais qui a visité le monastère en 1520, a rapporté dans ses écrits qu’à l’époque, il y avait une grotte où aurait vécu Abba Garima. Les moines y descendraient pour faire pénitence. Cet endroit a maintenant disparu. Il est possible que les écrits aient été cachés dans cette grotte.

Un musée Abba Garima

Pour l’ambassade de France, la Bible illustrée ayant maintenant acquis une renommée internationale, elle doit être conditionnée pour être présentée au public sans risques de dommage. D’autres objets méritent le titre de «Trésor national», tels que le  calice gravé de portraits du XVe siècle, la cuillère de communion (vers 1500), le plateau finement décoré ayant appartenu à un sultan mamelouk (1345) et le seul rideau de soie restant en Ethiopie (vers 1750).

A la demande des moines du monastère, le gouvernement français a érigé, en 2012, un Musée Abba Garima. Financé par les Fonds de développement social de l’ambassade de France en Ethiopie, il permet une meilleure conservation de la Bible illustrée, une préservation et une meilleure exposition de nombreux autres objets historiques qui se trouvent dans le monastère.

Le musée présente également d’autres objets liturgiques choisis pour leur beauté et leur importance historique, tels des manuscrits, des calices, des couronnes, des auvents. (cath.ch/ibc/bh)

La Bible illustrée est composée de deux tomes | DR
21 septembre 2020 | 11:00
par Ibrahima Cisse
Archéologie (23), Bible (99), Ethiopie (30)
Partagez!