Suisse

Eucharistein: Cyrille Jacquot succède à Nicolas Buttet

Le Frère Cyrille Jacquot a été élu modérateur de la fraternité Eucharistein le 4 septembre 2020. Il succède ainsi au Père Nicolas Buttet, a annoncé Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, sur son compte Tweeter.

«Election du nouveau modérateur de la Fraternité Eucharistein à Château Rima (France, ndlr). Au Chapitre que j’ai présidé, les frères et sœurs ont élu le Frère Cyrille Jacquot, qui succède au père Nicolas Buttet. Sœur Myriam Frossard a été élue assistante du modérateur», a tweeté Mgr Rey, l’évêque de Fréjus-Toulon.

Originaire de Pontarlier, dans le Doubs, Cyrille Jacquot a la nationalité suisse depuis deux ans. Il n’est pas prêtre mais simple frère. Il est entré à la fraternité en 2001. Cet œnologue de formation, âgé de 50 ans, était supérieur de la Maison d’Epinassey depuis cinq ans, près de Saint-Maurice, en Valais.

Les élections d’un nouveau modérateur devaient avoir lieu le 16 mai dernier au cours d’un chapitre présidé par le représentant de l’évêque de Fréjus-Toulon, Mgr Dominique Rey. La crise sanitaire n’a pas permis au chapitre électif de se rassembler. Devant cette situation inédite, le choix a été fait «de déclarer vacante la charge de modérateur dès la date de l’élection telle qu’initialement prévue». Le chapitre général s’est finalement réuni le 4 septembre dernier.

Nicolas Buttet reste à la fraternité

Nicolas Buttet reste frère de la fraternité Eucharistein. En accord avec le Conseil de la fraternité et, après 24 ans de diverses responsabilités, il aura l’occasion de vivre une année sabbatique dès le mois de juillet avant de rejoindre une des maisons de la fraternité.

Communauté catholique née en 1996 sur la terre du martyre de saint Maurice, en Valais, et de ses compagnons, la Fraternité Eucharistein a reçu officiellement de Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, le 3 mai 2008, l’approbation de ses nouvelles constitutions en vue de la reconnaissance définitive du statut de «Famille ecclésiale diocésaine de vie consacrée». La Fraternité Eucharistein accueille notamment des jeunes en difficulté. (cath.ch/bh)

Cyrille Jacquot (à g.) était, jusqu'à son élection de modérateur de la fraternité, le responsable de la maison d'Epinassey | DR
7 septembre 2020 | 08:00
par Bernard Hallet
Partagez!