Les évêques se sont penchés sur les menaces pesant sur les médias publics (Photo: The Rookie Reporter/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-NC 2.0</a>)
Suisse
Les évêques se sont penchés sur les menaces pesant sur les médias publics (Photo: The Rookie Reporter/Flickr/CC BY-NC 2.0)

Les évêques suisses s'opposent à No Billag

07.12.2017 par Raphaël Zbinden

Les membres de la Conférence des évêques suisses (CES) se disent inquiets des possibles conséquences d’une acceptation de l’initiative No Billag. Ils estiment très important qu’une discussion publique reste possible, dans laquelle différentes opinions – également celle de minorités – ont leur place.

Réunis du 4 au 6 décembre 2017 au couvent d’Engelberg (OW) pour leur Assemblée ordinaire, les membres de la CES se sont saisis d’un enjeu important concernant les médias de service public en Suisse. Les évêques craignent que, si l’initiative No Billag est acceptée, “la formation publique d’opinion ne soit encore plus dépendante d’entreprises médiatiques étrangères ou financièrement puissantes”. “L’identité suisse en serait affaiblie, particulièrement en Suisse francophone et italophone”. La CES estime que l’acceptation de l’initiative nuirait à la cohésion nationale et agrandirait les fractures sociétales existantes.

Le 4 mars 2018, le peuple suisse se prononcera sur l’initiative No Billag, qui vise à supprimer la redevance obligatoire finançant les médias de service public dans le pays. Des observateurs avertissent que l’acceptation de ce texte irait de pair avec la disparition de nombreux médias. Ils mettent en garde contre un affaiblissement consécutif du débat démocratique dans le pays.

Rallonge d’indemnisation pour les victimes d’abus sexuels

Lors de leur Assemblée, les évêques suisses ont également décidé d’une rallonge de 300’000 francs pour le fonds de réparation des victimes d’abus sexuels. La CES a en effet créé fin 2016 la “Commission pour l’indemnisation des victimes d’abus sexuels commis dans le contexte ecclésial et prescrits”. Elle a en même temps créé un fonds de 500’000 francs destiné à indemniser les victimes d’abus sexuels prescrits. Ce fonds est alimenté par la CES, l’Union des Supérieurs majeurs religieux de Suisse (VOS’USM) et la Conférence centrale catholique romaine de Suisse (RKZ). Selon les estimations, le fonds sera pratiquement épuisé fin 2017, raison pour laquelle la CES a décidé de le rallonger.

La commission d’experts “Abus sexuels dans le contexte ecclésial” a également présenté la statistique 2016. Suite à la cérémonie de prière et de pénitence du 5 décembre 2016 à Valère (VS), plusieurs victimes se sont annoncées – la plupart d’entre elles l’ont cependant fait seulement après le 1er janvier 2017. Pour cette raison la plupart de ces nouveaux cas sont recensés dans la statistique 2017, note la CES. Les faits graves nouvellement annoncés remontent à plusieurs dizaines d’années.

La traduction allemande d’Amoris laetitia approuvée

La Conférence épiscopale relève encore que des jeunes de tous les continents se rencontreront du 19 au 24 mars 2018 à Rome afin de préparer le Synode sur la jeunesse qui se déroulera du 3 au 28 octobre 2018, également à Rome. La CES y a délégué Medea Sarbach, de Fribourg, pour représenter la Suisse à ce pré-synode.

Six des lieux de pèlerinage mariaux les plus importants d’Europe se sont regroupés en 1996 sous la bannière de “Shrines of Europe“ (sanctuaires d’Europe). Le village d’Einsiedeln (SZ) a rejoint Altötting (Allemagne), Fatima (Portugal), Loreto (Italie), Lourdes (France), Mariazell (Autriche) et Czestochowa (Pologne) à la mi-septembre 2017 et fait désormais partie du groupe, note la CES. Les “Shrines of Europe“ constituent surtout un réseau de collaboration touristique, mais ils contribuent aussi très fortement à la compréhension entre les peuples.

La CES a en outre approuvé la traduction allemande du message sur Amoris Laetitia. La version originale en français avait déjà été publiée après la dernière Assemblée ordinaire, en septembre 2017.

La Conférence épiscopale a également reconduit pour trois ans le mandat de son Secrétaire général, Erwin Tanner. (cath.ch/com/rz)


Autres actualités de la CES

La CES a accueilli à Engelberg l‘archevêque Thomas Edward Gullickson ainsi que Mgr. Chibuike Onyeaghala, conseiller de nonciature, pour la traditionnelle visite du nonce apostolique de Suisse. Le nonce s’est entretenu avec les membres de la CES des expériences faites avec l’Eglise en Suisse. Il les a priés d’aider les représentants des Eglises orthodoxes et orientales dans leur recherche de lieux de culte appropriés.

La CES informe en outre qu’une délégation des Chanteurs à l’étoile de la paroisse de Gettnau (LU) a apporté une joyeuse distraction musicale, lors de l’Assemblée à Engelberg. Mgr Charles Morerod, président de la CES, a béni les douze enfants venus représenter les 11’000 Chanteurs à l’étoile de Suisse.

Les choristes interprétèrent des chants de l’Epiphanie en avant-première à l’action de l’année 2018 qui débute traditionnellement quelques jours avant le 6 janvier. Les groupes de Chanteurs à l’étoile soutiennent, par l’intermédiaire du fonds de solidarité mondiale de Missio “Les enfants aident les enfants”, des projets en faveur des enfants les plus défavorisés de la planète.

Nominations

La CES a nommé les personnes suivantes comme membres de la Commission pour la migration: Mgr Jean-Marie Lovey (Président); l’Abbé Guido Scherrer, vicaire général, diocèse de St-Gall; l’Abbé Pierre-Yves Maillard, vicaire général, diocèse de Sion; Don Artur Czastkiewicz, diocèse de Coire; l’Abbé Pierre Schelling, diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg; Mgr Claudio Mottini, diocèse de Lugano; Don Aloisio Manuel Araujo, Lucerne (mission portugaise); Don Carlo de Stasio, Winterthour (mission italienne); le Père Nazar Zatorsky; Arnd Bünker, SPI; Patrick Renz, CES (voix consultative).

 

 


Le Père Frederico Lombardi, ancien directeur du Bureau de presse du Saint-Siège (Photo: eglise.catholique.fr)

Abus sexuels: le Père Lombardi fustige "l'incroyable naïveté" de certains épiscopats

Fribourg Le diacre Martin Brunner-Artho, directeur de 'Missio' |© Jacques Berset

Fribourg: campagne nationale pour le Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019

Actualités ›