L'abbaye de Sénanque, en Provence, dans le sud de la France. | © Flickr/
Andrea Schaffer
/CC BY 2.0
International
L'abbaye de Sénanque, en Provence, dans le sud de la France. | © Flickr/ Andrea Schaffer /CC BY 2.0

France: l’abbaye de Sénanque appelle à l’aide pour sauver son église

20.03.2019 par Bernard Hallet

L’église de l’abbaye de Sénanque, dans le sud de la France, menaçait de s’écrouler. Les moines cisterciens sont sortis de leur silence pour alerter l’opinion publique. Grâce aux dons, le chantier de sauvegarde de la bâtisse devrait débuter à l’automne 2019.

“La vie d’un moine se passe dans le silence, le retrait et pas devant les micros“, rappelle le Frère Jean-Marie, prieur de l’abbaye Notre-Dame de Senanque, à Gordes, dans le sud de la France. Les moines, qui vivent reclus de la prière et du travail, ont dû se faire violence pour mobiliser l’opinion publique, afin de sauver l’église de l’abbaye qui menace de s’effondrer.

La course contre la montre a débuté le 23 juillet 2018, date de la découverte de fissures importantes mettant en péril la structure architecturale de la bâtisse. Le temps a fait son œuvre et la structure de l’église a en effet été mise à mal par la suppression, en 1974, de la butée est.

Double urgence

L’urgence est donc double, indique le prieur: la sauvegarde d’une église bâtie en 1148 et un budget de 2,2 millions d’euros à boucler au plus vite pour mettre fin à la location d’échafaudages qui coûte 7’000 euros par mois à la communauté. Une structure temporaire sans laquelle l’église s’écroulerait, reconnaît toutefois le Frère Jean-Marie.

Alertés par les médias, les donateurs se sont manifestés. Selon une nouvelle publiée sur le site de l’abbaye le 10 mars dernier, il reste 330’000 euros à trouver pour boucler le budget. L’abbaye a également été sélectionnée pour figurer dans la liste de l’édition 2019 du loto du patrimoine. Un jeu de hasard dont les bénéfices sont intégralement dédiés à la restauration et à la sauvegarde du patrimoine architectural français. Credofunding, une plateforme en ligne de finance participative qui soutient  financièrement les projets de la communauté chrétienne, a permis de récolter un peu plus de 44’000 euros.

Seul bémol: seulement deux des 35 fondations d’entreprise auxquelles la communauté a envoyé un dossier de demande de subvention, ont répondu favorablement. “Le fait de subventionner la sauvegarde d’une église a gêné les entreprises qui craignaient pour leur image, mais également une réaction négative de la clientèle“, explique Pierre-Yves Rinquin, l’intendant de la communauté.

Le chantier prévu pour l’automne 2019

Grâce au loto du patrimoine, le budget sera bouclé et le chantier devrait commencer à l’automne 2019, permettant de sauver l’église et de préserver l’harmonie architecturale de l’abbaye. L’agenda prévoit, entre autres, l’étaiement intérieur et extérieur de la bâtisse, la pose de micro-pieux pour renforcer les fondations fragilisées. Il est prévu de procéder au renforcement du clocher, de la façade pignon et de la maçonnerie.

L’Abbaye Notre-Dame de Sénanque a été fondée en 1148. Il s’agit de la quatrième abbaye cistercienne qui a vu le jour en Provence, après Le Thoronet, Aiguebelle et Silvacane. Elle reste l’un des plus purs témoignages de cette architecture romane primitive.

Une communauté de moines cisterciens est installée dans l’abbaye, suivant la règle de Saint Benoît et vivant de son travail: culture du lavandin, production d’huile d’olive et de miel (rucher). Visites de l’Abbaye, hôtellerie et boutique monastique permettent de subvenir aux besoins de la communauté et de faire face aux charges d’entretien et de restauration de l’Abbaye. (cath.ch/ag/bh)


Une ordination sacerdotale chez les frères de Saint-Jean | capture d'écran Youtube

126 nouveaux prêtres ordonnés en France en 2019

Le cardinal Farrell, ici lors de la rencontre mondiale des familles à Dublin en 2018. | Capture-écran

Abus sexuels: les cas dévoilés sont la “partie visible“ de l'iceberg

Actualités ›