Suisse

Fribourg aura son épicerie Caritas en septembre 2021

Caritas Fribourg a décidé d’ouvrir une épicerie Caritas dans la capitale cantonale. A l’instar des 21 autres magasins de Suisse, elle offrira des produits bon marché aux personnes dans le besoin. L’ouverture est prévue le 1er septembre 2021.

Caritas Fribourg a lancé le 10 mai une offre d’emploi pour le poste de gérant de la future épicerie. Jusqu’à présent, l’œuvre d’entraide catholique était active dans le domaine de l’aide sociale et du service de désendettement sur mandat du canton, a expliqué à cath.ch son président, Patrick Mayor. «Mais nous avions le désir et la volonté d’être plus sur le terrain. Une épicerie Caritas est un des moyens de développer notre offre. En outre, la pandémie de coronavirus a révélé que la sécurité alimentaire n’était pas assurée pour tous. Avec une épicerie Caritas, nous voulons contribuer à répondre aux besoins de la population.»

Un vrai commerce

Une épicerie Caritas n’est pas active dans la distribution directe d’aide alimentaire. Elle fonctionne comme un commerce normal, mais avec des prix réduits de 30 à 50% par rapport à la grande distribution. Pour y accéder, les gens doivent être bénéficiaires de la carte culture ou d’une carte de légitimation. Cette carte est offerte aux personnes dans le besoin, comme les bénéficiaires de l’aide sociale, des prestations complémentaires, de bourses d’études, de subsides d’assurances maladies, des requérants d’asile ou des réfugiés…  

Les études menées dans les autres épiceries Caritas de Suisse évaluent un coût moyen du panier à 12 francs. Ce qui est très peu, mais cela illustre aussi l’utilité de ce service. Les paroisses ou communautés pourront également remettre des bons à échanger à l’épicerie Caritas.  

«L’acte d’achat nous paraît important pour la dignité et la liberté des personnes. En ce sens, nous ne sommes pas du tout en concurrence avec d’autres types d’aide.» Pour éviter tout ghetto, l’épicerie Caritas accueillera aussi des clients ‘ordinaires’ qui non seulement payeront le ‘plein tarif’ mais verseront une contribution annuelle pour le fonctionnement de la structure.

Lieu de rencontre et de conseil

L’épicerie disposera aussi d’un petit coin cafétéria pour discuter et offrir des premiers conseils aux personnes dans le besoin et les orienter vers des services spécialisés. Le magasin se situera à la rue du Criblet en plein centre-ville de Fribourg. Comme cette rue doit être prochainement rendue aux piétons, Caritas pourra aussi y développer des éventaires et des animations.

L’épicerie Caritas fonctionnera aussi comme entreprise de réinsertion pour des personnes voulant réintégrer le monde du travail.

Le canton n’a pas encore réagi

La recherche de fonds menée auprès des communes, des paroisses ainsi que de l’économie privée permet d’assurer un fonctionnement pour 3 ans pour un montant d’un demi million de francs. «Pour le moment, nous n’avons pas encore eu de retour des services du canton que nous avons sollicités», note Patrick Mayor.

Tout ce qui concerne l’approvisionnement en marchandises est géré par la centrale des épiceries Caritas de Lucerne. C’est elle qui négocie avec les entreprises et assure la distribution aux commerces locaux. La plupart des marchandises sont en fait achetées, aux fabricants ou aux distributeurs, mais à des conditions préférentielles. Pour Fribourg, les produits frais viendront essentiellement du Seeland.  »Ce soutien de la centrale nous soulage beaucoup, car Caritas Fribourg ne pourrait simplement pas organiser toute cette logistique.»

«A priori, une épicerie Caritas ne fait pas de pertes sur les marchandises, mais comme les prix sont bas, les bénéfices le sont aussi. Des ressources externes restent donc indispensables notamment pour salarier le personnel» conclut Patrick Mayor. (cath.ch/mp)

L’engagement des Épiceries Caritas a permis aux personnes touchées par la pauvreté d’acquérir des biens de première nécessité à des prix favorables | © A. Wey/Caritas Suisse
11 mai 2021 | 16:10
par Maurice Page
Partagez!