Fribourg: des imams en formation continue à l'Université

Une bonne trentaine d’imams venus de toute la Suisse ont pris part, du 17 au 18 juin 2019, à une formation continue organisée par le Centre Suisse Islam et Société (CSIS) de l’Université de Fribourg. Ils ont pris part à l’atelier sur «Les imams en tant qu’acteurs dans la communauté et la société: défis, rôles, perspectives».

En Suisse, les imams jouent un rôle clé: ils sont des facilitateurs d’intégration et des interlocuteurs pour les autorités et les spécialistes, relève le CSIS. De nouvelles tâches viennent toutefois sans cesse alourdir leur cahier des charges, ce qui les place devant de nouveaux défis. Un atelier a été organisé à l’Université de Fribourg pour leur venir en aide.

Les imams continuent de se professionnaliser

La formation mise sur pied par le CSIS a pour but de discuter du rôle des musulmans et de l’islam dans le contexte helvétique. Cette première s’inscrit dans le cadre du projet «Organisations musulmanes comme actrices sociales» soutenu par la Confédération, à savoir le Secrétariat d’Etat aux migrations, ainsi que le Service de lutte contre le racisme. Il s’agissait, principalement, de définir le rôle que peuvent endosser les imams afin de répondre aux préoccupations des communautés et de la société.

Afin d’être reconnus professionnellement, les imams doivent remplir certains critères, notamment être à même de songer au rôle social des communautés musulmanes au sein de la société, d’éclairer les perspectives de la société en matière de religions et de mieux comprendre les défis que celles-ci soulèvent. La Fédération d’organisations islamiques de Suisse (FOIS), partenaire d’organisations turques et albanaises responsables de l’engagement des imams, a contribué au succès de cet atelier.

Prévention des phénomènes de radicalisation

Au quotidien, les imams revêtent un rôle important dans les mosquées: ils dirigent la prière, prêchent et dispensent un enseignement religieux. Ils jouent également une fonction préventive contre les phénomènes de radicalisation. Leur action au sein de la communauté permet aux jeunes d’appréhender leur religion sous diverses perspectives, par le biais notamment du sport, de la culture et de l’enseignement religieux.

«L’écho important de cet atelier de plusieurs jours confirme l’intérêt des imams pour les enjeux de société au niveau local et pour les formations continues afférentes. Cette collaboration et cette professionnalisation clarifient leur cahier des charges et la définition de leur rôle», relève dans un communiqué le professeur Hansjörg Schmid, directeur exécutif du CSIS à l’Université de Fribourg, «un centre qui se situe à l’interface entre l’autoréflexion islamique et les contextes sociétaux». (cath.ch/be)

Université de Fribourg Professeur Hansjörg Schmid, directeur exécutif du Centre Suisse Islam et Société CSIS | © Jacques Berset
19 juin 2019 | 10:37
par Jacques Berset
Partagez!