Crucifixion (Photo d'illustration: John Kroll/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-NC-ND 2.0</a>)
Suisse
Crucifixion (Photo d'illustration: John Kroll/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Genève: Plusieurs églises vandalisées

17.03.2015 par Raphaël Zbinden

Genève, 17 mars 2015 (Apic) Deux églises catholiques dans le canton de Genève ont subi des actes de vandalisme au mois de mars. Dans l’église du Sacré-Cœur, à Plainpalais, et dans celle de Pregny-Chambésy, des statues du Christ ont notamment été endommagées. Un homme de 28 ans a été arrêté et a partiellement reconnu être l’auteur des déprédations.

Une toile, un tableau et une statue du Christ ont été endommagés dans la semaine du 9 au 13 mars dans l’église du Sacré-Cœur, indique le quotidien “La Tribune de Genève”. Selon une paroissienne, le doigt de la statue de Jésus a été cassé et emporté. Dans l’église de Pregny-Chambésy, le Christ a été vandalisé et a perdu son index. La statue de Jésus a été amputée de son menton, une partie du cou a été arrachée et son cœur a été criblé d’impacts. La Vierge s’en tire sans blessure, mais sa couronne et une croix lui ont été dérobées. Les déprédations dans l’église Sainte-Pétronille, à Pregny-Chambésy, se sont produites au début du mois de mars, mais n’ont été communiquée que le 16.

L’œuvre d’iconoclastes?

D’après la police, le ou les vandales ont agi de jour, donc sans forcer la porte.

“Ce qui est étrange, et qui rend cet acte particulier, c’est qu’on a ciblé uniquement les visages”, a relevé l’abbé Vincent Roos, responsable de l’Unité pastorale Jura, qui englobe Pregny-Chambésy. Les vandales n’ont en effet pas saccagé l’église. “Mais le dommage symbolique est lourd, c’est violent pour les paroissiens, continue Vincent Roos. C’est dommage et bête, je plains ces gens-là (ndlr: les auteurs).” “Ces objets sont des témoignages de ce en quoi nous croyons, c’est triste de voir qu’on veut les détruire”, a affirmé un paroissien à la Tribune de Genève. Les paroissiens vont devoir s’habituer aux visages mutilés car les réparations, pour autant qu’elles soient envisageables, coûteront cher, indique le quotidien.

Un vandale inspiré par l’antéchrist?

Le vicariat épiscopal de Genève n’a pas connaissance de précédents cas de vandalisme, outre des déprédations à Thônex, l’an passé, contre une statue de la Vierge de Lourdes. Le vicariat indique que les attaques visent généralement les troncs d’églises.

L’homme, suspecté d’avoir vandalisé des dizaines d’œuvres d’art a été arrêté le 13 mars. Il a admis partiellement les dégâts causés à l’église du Sacré-Cœur, mais dément son implication dans le cas de Pregny-Chambésy.

Originaire du Bangladesh, il avait déjà attiré l’attention au mois d’août en dégradant le mur des Réformateurs, à Genève, avec une barre de fer. D’autres actes de vandalisme lui sont également imputés. L’homme se serait dit mû par des convictions religieuses “de type antéchrist”. (apic/tdg/rz)


Au Vietnam, les autorités ne reconnaissent pas la propriété foncière privée. | © Flickr/Rob Simmonds/CC BY-NC-ND 2.0

L’Eglise de Hanoï s’oppose à la construction d’une école

Selon une loi récente, les Eglises doivent trouver 100'000 signatures pour s'enregister. | © Flickr/David Stanley/CC BY 2.0

Angola: 1000 églises menacées de fermeture

Actualités ›