International

Génocide rwandais: non-lieu confirmé pour le Père Wencesclas Munyeshyaka

La cour d’appel de Paris a confirmé fin juin le non-lieu, prononcé une première fois en 2015 du Père Wenceslas Munyeshyaka pour son implication présumée dans le génocide rwandais de 1994.

L’ancien curé de l’église de la Sainte-Famille de Kigali, installé en France depuis 1995  devait répondre devant la justice française de son implication présumée dans les massacres de 1994. Les parties civiles ont annoncé un pourvoi en cassation.

Les juges d’instruction du département ‘crimes contre l’humanité’ ont confirmé l’ordonnance estimant que sa passivité face aux massacres ne pouvait suffire à le faire comparaître devant une cour d’assises. Le non-lieu faute de charges suffisantes, a été prononcé au terme d’une enquête alimentée par des centaines de témoignages et de plusieurs déplacements des juges et des gendarmes spécialisés au Rwanda.

«Voilà un homme qui a été mis en cause pour des faits gravissimes, qui s’est défendu pied à pied et qui a réussi à démontrer qu’il s’agissait d’accusations mensongères. Cette procédure a été mise en œuvre par des associations proches du pouvoir rwandais» a commenté son avocat.

Le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR), une association qui poursuit de possibles génocidaires réfugiés en France, a annoncé son pourvoi en cassation.(cath.ch/ag/mp)

Le génocide rwandais a laissé de nombreux ossuaires
9 juillet 2018 | 15:47
par Maurice Page
Partagez!