International

Ghana: appel à protéger les églises contre le terrorisme

Face à la multiplication des attaques terroristes contre les chrétiens en Afrique de l’Ouest, Mgr John Bonaventure Kwofie, archevêque catholique d’Accra, au Ghana, a appelé à augmenter la sécurité des églises et des fidèles.

Mgr Kwofie recevait une délégation de l’Association catholique des professionnels des médias du Ghana (CAMP-G) à la cathédrale Saint-Esprit d’Accra, fin mai 2019. Selon le quotidien Ghana Times, il a exhorté les Eglises du pays à prendre des mesures pour protéger leurs fidèles contre d’éventuelles attaques pendant les services religieux.

L’alerte de Mgr Kwofie intervient dans un contexte de recrudescence de la violence terroriste en Afrique de l’Ouest. Dans le seul mois d’avril 2019, l’ONU a recensé 150 incidents violents de nature terroriste dans la région. Ceux-ci ont fait plus de 300 morts.

Déchaînement de violence au Burkina Faso

Le Ghana est voisin du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire, frappés à des degrés divers par le terrorisme religieux. Ce dernier pays a subi une attaque en mars 2016, à Grand-Bassam, ville côtière du sud. 22 personnes, dont des touristes, avaient été tuées.

Mais le Burkina Faso est dernièrement l’Etat le plus touché. Depuis avril 2015, des groupes extrémistes y mènent des attaques dans le nord du pays, menaçant désormais la traditionnelle coexistence pacifique entre les communautés, a déploré l’Agence d’information du Burkina (AIB). La dernière attaque, dimanche 26 mai 2019 à Toulfé, a visé des chrétiens qui assistaient à la messe. Quatre d’entre eux ont été tués. L’attaque a eu lieu moins de dix jours après l’assassinat, le 13 mai, de quatre fidèles chrétiens pendant une procession à Zimtenga. La veille, six personnes dont un prêtre, ont été tuées lors d’une attaque pendant la messe, à Dablo. Le 29 avril, six personnes ont péri dans l’attaque de l’église protestante de Silgadji.

Discussions avec la police

Malgré la peur et l’incompréhension face à toutes ces attaques, l’Eglise catholique a appelé au pardon et à la tolérance.

Dans un communiqué du 8 mai 2019, l’ONU a averti d’un risque de propagation des activités terroristes vers les pays côtiers d’Afrique occidentale, dont le Ghana. Mgr Bonaventure Kwofie a suggéré que les responsables d’Eglises élaborent des stratégies de sécurité pour leurs communautés. Il a informé de discussions en cours entre l’Eglise catholique et la police pour mettre en place un dispositif. Il a ajouté que l’Eglise avait renforce sa sécurité interne. L’archevêque d’Accra a appelé les fidèles à rester vigilants. (cath.ch/ibc/ag/rz)

Les fidèles ghanéens craignent des attaques terroristes | photo d'illustration © L & K Bosman/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0
30 mai 2019 | 17:21
par Raphaël Zbinden
Burkina Faso (81), Ghana (20), Terrorisme (201)
Partagez!