Le gouvernement jordanien veut promouvoir le patrimoine biblique et chrétien

Dans le but de promouvoir le patrimoine biblique et chrétien de la Jordanie, la ministre jordanienne du Tourisme et des Antiquités, Lina Annab, a rencontré le patriarche maronite Béchara Boutros Raï au siège patriarcal de Bkerké.

En visite officielle de plusieurs jours au Liban, la délégation jordanienne a notamment pour but de renforcer les relations bilatérales sur le plan touristique et de faire la promotion des sites archéologiques religieux de Jordanie. Elle a tenu en début de semaine des réunions avec des représentants du gouvernement et du secteur privé sur le thème du tourisme religieux. C’est dans cette perspective qu’elle a rencontré le 21 février 2017 le chef de l’Eglise maronite.

Tourisme affecté par l’insécurité dans la région

La Jordanie, dont le secteur touristique est fortement affecté par l’insécurité dans la région, veut relancer son tourisme religieux, en rencontrant notamment des représentants du clergé libanais et des agences touristiques.

Selon la ministre jordanienne du Tourisme, le patriarche maronite a manifesté beaucoup d’intérêt à la proposition de mieux faire connaître les sites religieux des deux pays. Lina Annab  s’est également rendue à Annaya où elle a visité le tombeau de saint Charbel, Notre-Dame du Liban, à Harissa, ainsi que Notre-Dame de Maghdouché.

Un riche patrimoine archéologique biblique et chrétien

Le patrimoine archéologique biblique et chrétien de Jordanie est conséquent: Béthanie, Madaba, le Mont Nébo, Mukawir (Machéronte), Tall Mar Élias, Anjara, Tabaqat Fahil (Pella), Salt, Umm Qays, Umm ar-Rasas, Jerash (Gérasa), Petra, Hisban, la cave de Lot, Amman et Aqaba. Ce sont des destinations où les premiers chrétiens ont laissé leurs traces dans ce pays.

En l’an 2000, le pape Jean Paul II avait débuté au Mont Nébo la première étape de son pèlerinage jubilaire en Terre sainte. Sur le Mont Nébo se trouve le Mémorial de Moïse, un sanctuaire réputé abriter son mausolée, situé à 9 km à l’ouest de la ville jordanienne de Madaba. C’est du haut de ce balcon naturel que Moïse jeta un regard de foi et d’espérance sur la Terre Promise.

Les traces des événements de l’Ancien et du Nouveau Testaments sont nombreuses en Jordanie. Une bonne vingtaine de sites évoquent Moïse et Jésus, en passant par Jacob, Ruth, Loth ou Jean-Baptiste. L’apôtre Paul aurait séjourné dans le royaume nabatéen, d’après une lettre aux Galates.

A l’heure actuelle, la proportion des chrétiens en Jordanie est difficile à établir précisément, notamment en raison de l’arrivée de chrétiens venus d’Irak, de Syrie ou de Palestine, fuyant les conflits régionaux. La proportion ne dépasserait cependant pas les 5%, soit quelque 400’000 âmes, sur une population de 9,5 millions d’habitants.  (cath.ch/be)

 

 

Jordanie, 20 mars 2000 Le pape Jean Paul II comtemple le paysage au pied du Mont Nébo
23 février 2017 | 16:08
par Jacques Berset
Partagez!