Suisse

Guy Parmelin en visite dans le val Müstair

Le président de la Confédération Guy Parmelin (UDC/VD) s’est rendu le 30 juillet 2021, dans le val Müstair, aux Grisons. Il a entre autres visité le couvent Saint-Jean de Müstair accompagné de l’évêque de Coire Mgr Joseph Bonnemain.

Le val Müstair se situe à l’extrémité sud-est des Grisons, à la frontière avec l’Italie et l’Autriche. Le président de la Confédération Guy Parmelin a visité le couvent bénédictin Saint-Jean à Müstair (Claustra Son Jon en romanche), où il a été reçu par l’évêque de Coire, Mgr Joseph Maria Bonnemain, la prieure, Soeur Aloisia Steiner, et le président de la Fondation Pro Kloster St. Johann, Walter Anderau. Le couvent a été inscrit à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1983.

Selon la tradition, le monastère remonterait à l’empereur Charlemagne, au IXe siècle. Après son couronnement en tant que roi des Lombards, Charlemagne aurait été pris dans une tempête de neige sur le col de l’Umbrail et en serait sorti indemne. En remerciement, il aurait fait don du monastère de Saint-Jean. Depuis le 12e siècle, c’est un couvent de femmes qui compte aujourd’hui neuf moniales.

Après le repas et une visite guidée du musée du monastère, le président et l’évêque ont été informés de l’évolution de la restauration du monastère et du concept pour son avenir.

Ce projet comprend l’achat de l’hôtel Chalavaina, ainsi que la création d’un centre de recherche sur l’archéologie et les bâtiments du haut Moyen Âge, une extension du musée du monastère et la conversion des anciens bâtiments des écuries.

Pluos tard dans l’après-midi, le président de la Confédération a rencontreré la population sur le Plaz Grond. Il sera reçu entre autres par Gabriella Binkert Becchetti, maire du Val Müstair, le conseiller d’Etat Mario Cavigelli et la conseillère nationale Magdalena Martullo Blocher (UDC/GR). (cath.ch/kath.ch/com/mp)

Mgr Joseph Bonnemain est entouré du président de la Confédération Guy Parmelin et de son épouse | © Mattia Vacca
30 juillet 2021 | 16:51
par Maurice Page
Partagez!