Haïti souhaite renforcer la collaboration avec le Saint-Siège

Le président de la République d’Haïti, Jovenel Moïse, a été reçu le 26 janvier 2018 en audience privée par le pape François au Palais apostolique du Vatican. Cette rencontre a été l’occasion pour Haïti d’exprimer son désir de «renforcer la collaboration» avec l’Eglise catholique, a détaillé un communiqué du Saint-Siège.

Le tête-à-tête entre le pape et Jovenel Moïse a duré une vingtaine de minutes. Selon le Saint-Siège, le chef d’Etat haïtien a salué la «contribution significative» de l’Eglise dans son pays, dans les domaines de l’éducation, de la santé et des œuvres caritatives. Il a notamment souligné sa volonté de renforcer cette collaboration. D’autant plus que, selon lui, les relations entre les deux pays sont bonnes.

Avec Jovenel Moïse, le successeur de Pierre a également parlé du «problème persistant» de l’émigration. De nombreux habitants d’Haïti quittent en effet ce pays, le plus pauvre des Amériques. Ils émigrent vers plusieurs pays américains – notamment les Etats-Unis, le Canada ou le Chili – mais aussi vers l’Europe, en particulier la France. Cette diaspora concernerait entre un et deux millions de personnes, contre onze millions d’habitants.

«L’importance du dialogue»

Dans son communiqué, le Vatican souligne par ailleurs que les deux hommes se sont accordés sur «l’importance du dialogue» pour la cohésion nationale et le bien commun. Haïti souffre en effet d’une forte instabilité politique: depuis la fin de la dictature Duvalier en 1986, le pays a connu 38 présidents – dont 14 différents – et dont seulement six ont terminé leur mandat. Jovenel Moïse a été élu président en 2016, au cours d’un scrutin marquée par une participation de moins de 21% des électeurs.

Une fleur s’épanouissant dans le désert

Lors du traditionnel échange de cadeaux, le président haïtien a remis une toile peinte d’un paysage de son pays. Le chef de l’Eglise catholique a offert un exemplaire d’Amoris Laetitia (2016), de Laudato Si’ (2015), d’Evangelii Gaudium (2013) et de son message pour la Journée mondiale pour la paix. Le pape a aussi donné un médaillon représentant une fleur s’épanouissant dans le désert. «C’est ce que je souhaite pour votre pays», a-t-il expliqué.

Le Père Jean Landousies, de la section francophone de la Secrétairerie d’Etat, a fait office d’interprète entre les deux chefs d’Etat. Pour cette visite au Vatican, Jouvenel Moïse était accompagné de sa femme et ses trois enfants ainsi que d’une délégation de neuf personnes. Après ce moment avec l’évêque de Rome, le président d’Haïti s’est entretenu avec Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les Etats. (cath.ch/imedia/xln/gr)

Jovenel Moïse est le président de la République d'Haïti depuis le 7 février 2017 | Wikimedia Commons/ JovansLorquet/ CC BY-SA 4.0
26 janvier 2018 | 18:41
par Grégory Roth
Partagez!