Suisse

Helvetia Cantic: donner aux jeunes le goût du chant en église

Une deuxième édition de Helvetia Cantic se tiendra les 9 et 10 octobre 2021. Une centaine de jeunes de toute la Romandie sont attendus pour ce week-end de formation, de chant et de célébrations, qui se tiendra cette année à l’Abbaye de St-Maurice.

«Helvetia Cantic, c’est un week-end de formation au chant liturgique, pour tous et pour tous les niveaux», indique Jeanne Pierson, animatrice à Genève, à la paroisse Saint-François de Sales. «Le But? Donner aux jeunes l’envie de s’intéresser à la musique, et qu’ils aient ensuite envie de chanter et d’animer eux-mêmes dans leur paroisse».

Clara Lugon participe à Helvetia Cantic pour la deuxième fois
| © Clara Lugon

Une première édition à Genève

Une première édition d’Helvetia Cantic s’est tenue en janvier 2020 à la paroisse St-François de Sales, à Genève. Elle a réuni 50 participants: une majorité de jeunes de la paroisse, mais aussi quelques Fribourgeois, Vaudois et Valaisans.

«Comme le milieu de jeunes catholiques romands est assez petit, c’est par le bouche à oreille que j’avais appris pour la première édition», témoigne Clara Lugon, d’origine valaisanne. «Dans mon enfance, j’ai fait partie de plusieurs chœurs, dont un à la cathédrale de Sion. J’ai aussi pris des cours privés de chant lyrique, mais j’ai arrêté pour me concentrer sur mes études en agronomie à Genève. Actuellement, je chante encore dans une chorale grégorienne à Genève, à la paroisse Sainte-Claire.»

Pour tous les niveaux

Helvetia Cantic est aussi ouvert pour les jeunes sans expérience chorale ou qui ne chantent pas parfaitement. «Une amie m’a confié avoir l’impression de ne chanter pas juste. Mais à la fin du week-end, elle a compris qu’en chantant à côté de quelqu’un, ça va mieux», se souvient Clara Lugon, qui s’engage cette année comme l’une des sept membres du comité.

Jeanne Pierson a développé Helvetia Cantic sur la base de Ecclasia Cantic en France | © Youtube – Helvetia Cantic

«Cette année encore davantage, nous souhaitons offrir un panel de formation large», détaille Jeanne Pierson. «Nous exercerons des chants sur plusieurs siècles et de différents styles: du grégorien, du chant polyphonique et aussi du gospel. Il y aura trois temps de formation, avec des ateliers plus théoriques: sur l’histoire du chant liturgique et sur sa place et sa signification dans la liturgie, notamment. Et des ateliers pratiques: le choix d’un programme, la pose de voix, la technique pour animer une assemblée ou diriger un groupe».

Saint-Maurice, lieu emblématique de la liturgie

«Notre rencontre s’inspire d’un week-end auquel j’avais participé en France. Il s’intitule Ecclasia Cantic et a lieu chaque année dans une autre ville. Après Grenoble, Paris, Angers et Lyon, il se tiendra à Lille l’an prochain et il réunit entre 400 et 1’000 jeunes», révèle Jeanne Pierson.

«Pour cette deuxième édition d’Helvetia Cantic, les 9-10 octobre 2021, le choix du lieu s’est naturellement porté sur l’Abbaye de Saint-Maurice, en Valais, car c’est un endroit emblématique de la liturgie en Suisse romande».

Les organisateurs attendent environs 100 participants. Au programme: une messe le samedi matin, un temps de formation l’après-midi et une veillée le soir. Et le dimanche: une messe le matin, un temps de formation l’après-midi et un concert spirituel le soir. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire par mail à: helvetiacantic@gmail.com. (cath.ch/gr)

Helvetia Cantic janvier 2020: concert spirituel en fin de week-end | © Marta de Benito Ortiz /
4 septembre 2021 | 13:12
par Grégory Roth
Chants (21), Festival (38), Jeunes (148), Liturgie (78)
Partagez!