Suisse

Huitante kilomètres à skis vers Davos pour le climat

Cinq jeunes militants pour le climat italiens entameront un périple à skis à travers les Alpes pour rejoindre le forum de Davos fin janvier 2020. Après la déception de la COP25, à Madrid, ils clameront haut et fort que les «grands pollueurs» peuvent et doivent changer leurs pratiques.

Daniela Fassini, Avvenire/traduction et adaptation: Raphaël Zbinden

Giovanni, Luca, Michele, Raffaele et Marco ont déjà préparé leurs souliers et leurs skis. Dans deux semaines, ils quitteront Sondrio, au nord de l’Italie, et arpenteront les Alpes par les pentes enneigées et les cols les plus difficiles. Ils atteindront Davos à temps pour le Forum économique mondial (WEF), qui se tiendra du 21 au 23 janvier 2020 dans la ville grisonne.

Ces cinq amis, qui ont une passion commune pour la montagne et pour la nature, sont pleinement conscients que ces glaciers qu’ils admirent tant pourraient, à cause du réchauffement climatique, n’être plus qu’un beau souvenir lorsque leurs enfants seront adultes.

C’est ainsi une expédition «totalement durable» et à impact climatique zéro qu’ils vont entreprendre. Avec pour objectif de montrer aux «grands pollueurs» qu’ils peuvent et doivent changer leurs pratiques. Ils demandent aux chefs de multinationales et aux dirigeants mondiaux réunis comme chaque année dans la ville suisse de revoir leur notion du profit et de mettre en action un modèle économique qui respecte la planète.

Un mode de vie à changer

«2020 sera l’année de l’action «, assure Giovanni Montagnani, âgé de 32 ans et habitant Varèse. Cet ingénieur et activiste des «Vendredis du futur» est l’initiateur de l’expédition vers Davos. «Nous avons décidé qu’en 2020, chacun de nous ferait une action de manifestation, sous une forme ou une autre», explique-t-il.

Le leitmotiv de l’année sera donc l’activisme, selon le modèle de la jeune Suédoise Greta Thunberg. Des actions qui toucheront en particulier notre façon de consommer, de nous déplacer ou de nous nourrir. Pour réduire son empreinte carbone, Giovanni a décidé depuis longtemps de ne plus prendre l’avion. Il a une voiture électrique et se déplace à vélo. «Notre mode de vie occidental est devenu totalement incompatible avec notre existence même sur terre. Il est donc urgent de changer», rappelle le jeune ingénieur. «Ceux qui fréquentent la montagne comme nous, constatent l’effondrement de l’environnement. Tout cela se passe sous nos yeux. Chaque année, nous voyons des morceaux de glaciers disparaître. C’est pourquoi nous avons décidé d’aller à Davos, à skis».

Un périple accompli en complète autonomie, avec du matériel de ski de fond et d’alpinisme. «Nous allons traverser deux vallées et parcourir 80 kilomètres avec 3’500 mètres de dénivelé ” explique Giovanni. Avec ses amis, ils veulent crier aux dirigeants de la planète que «nous devons remettre en question le statu quo actuel pour assurer l’avenir des générations futures». (cath.ch/avvenire/df/rz)

Les cinq amis italiens iront à skis jusqu'à Davos
3 janvier 2020 | 17:00
par Raphaël Zbinden
Partagez!