La basilique de Saint-Jean-de-Latran est la cathédrale du diocèse de Rome (Photo: Nino Gualdoni/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)
Vatican
La basilique de Saint-Jean-de-Latran est la cathédrale du diocèse de Rome (Photo: Nino Gualdoni/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Il faut “faire atterrir les jeunes au monde réel“, demande le pape

15.05.2018 par I.MEDIA

Le pape François s’est rendu le 14 mai 2018 dans sa cathédrale de Saint-Jean de Latran à Rome, pour participer au Congrès diocésain. Dans sa réflexion sur les “maladies spirituelles“, il a insisté sur le retour au réel et sur la nécessité de constituer un “peuple“ de Dieu.

Comme chaque année, le pape François, en tant qu’évêque de Rome, a participé à Saint-Jean-de-Latran au Congrès de son diocèse, en présence de l’archevêque-vicaire de Rome, Mgr Angelo de Donatis, des évêques auxiliaires, des prêtres, diacres, religieux et laïcs impliqués dans les différentes réalités paroissiales et ecclésiales de la capitale italienne.

Au début du carême, un parcours de réflexion avait été envoyé à tous les paroisses du diocèse de Rome. En fin de journée, le pape a répondu à quatre questions préparées à l’avance, avant de prononcer un discours devant le clergé et les laïcs engagés.

Dans sa cathédrale, l’évêque de Rome a rapporté avoir été frappé par une récente rencontre avec des jeunes, où ceux-ci ont préféré le selfie à la poignée de main avec lui. Le pape a alors insisté sur la nécessité de “faire atterrir les jeunes au monde réel“, sans pour autant détruire ce qu’il y a de bon dans le monde virtuel. Face à des fidèles consommateurs et à la soif de nouveauté, le successeur de Pierre a aussi recommandé d’écouter la piété du peuple de Dieu, qui est le “système immunitaire“ de l’Eglise. Pour rester réaliste et aller à l’essentiel, être incarné.

L’harmonie de l’Esprit-Saint

Afin de lutter contre la fatigue du clergé face à l’ampleur de la tâche apostolique, l’évêque de Rome a en outre suggéré de hiérarchiser et de rechercher l’harmonie donnée par l’Esprit-Saint, par la prière et les oeuvres de miséricorde. Car l’Esprit unit dans la diversité les paroisses et les familles, et s’oppose au désordre.

Le  pontife a affirmé notamment la nécessité pour le diocèse de Rome de redevenir un peuple, appelé à refaire encore une fois alliance avec le Seigneur. C’est une nouvelle étape, un nouveau départ  qui passe notamment par la révolution de la tendresse. (cath.ch/imedia/ap/mp)


Le pape François célèbre la messe à Sainte-Marthe | © Vatican Media

Un nouvel ouvrage rassemblant les homélies du pape François à Sainte-Marthe

Rome Jeune fille enthousiaste sur la Place Saint-Pierre | © Jacques Berset

Pour le pape François, le Saint-Esprit est "l'artiste de la réconciliation"

Actualités ›