International

Inde: plus de 100 prêtres morts pendant la deuxième vague de COVID

Au moins 117 prêtres catholiques sont décédés en Inde depuis le 10 avril 2021, dans le sillage de la seconde vague de pandémie qui ravage le pays. Un lourd bilan en relation avec l’engagement intense déployé par les représentants de l’Eglise sur le front du virus.

Les chiffres des prêtres décédés du COVID proviennent des recherches réalisées par le capucin Suresh Mathew, rédacteur en chef du magazine Indian Currents, rapporte le 17 mai 2021 le site catholique américain Crux Now. Il a compilé une liste des hommes d’Eglise qui ont succombé au cours de la deuxième vague de pandémie dans le pays. Suresh Mathew est toutefois bien conscient que ce qu’il a pu rassembler n’est qu’une petite partie des pertes subies par l’Eglise en Inde.

Le prix de l’engagement

L’Église catholique, bien que représentant moins de 3% de la population, a joué un rôle prépondérant dans l’offre de services sanitaires et sociaux à la population touchée. Aujourd’hui, les représentants de l’Église en paient le prix. «Pendant la deuxième vague, surtout après Pâques, nous recevions chaque jour des nouvelles de prêtres décédés du coronavirus, explique le capucin. Étant un prêtre missionnaire, je voulais connaître le nombre de confrères morts».

Suresh Mathew cherche à saisir l’ampleur de la tragédie, mais également ses causes. «Dans un intérêt journalistique, j’ai commencé à compiler la liste des prêtres morts lors de la deuxième vague. J’ai contacté le secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques catholiques d’Inde, et il m’a donné une vingtaine de noms de prêtres. Ensuite Jose Kavi, le rédacteur en chef de Matters India, m’a donné les noms de nombreux autres prêtres qui ont succombé au virus».

Mortalité des prêtres au dessus de la moyenne

Il a envoyé la liste des 117 noms à chaque évêque du pays. «En 24 heures, ma boîte de réception a été inondée de messages contenant les noms de prêtres décédés. Quelques-uns dans la liste n’étaient pas des victimes du COVID. Pour l’instant, je peux dire que plus de 120 prêtres sont morts en Inde entre le 1er et le 15 avril», a-t-il déclaré.

Le religieux insiste sur l’importance de garder une trace du nombre de prêtres qui meurent pendant la pandémie. Il appelle les dirigeants de la Conférence épiscopale à élaborer un plan pour documenter les données et les statistiques. «Le nombre de décès de prêtres par COVID est plus élevé que la moyenne nationale et nous devrions faire une étude approfondie sur les raisons de cette mortalité importante».

Une messe pour les victimes du virus

De nombreux prêtres de la liste avaient environ 40 ans et sont donc morts dans la fleur de l’âge. Plus de 20 d’entre eux étaient des jésuites. Des informations qui demandent aussi à être examinées. «Nos frères prêtres ne doivent pas rester de simples statistiques», lance Suresh Mathew.

Le cardinal Oswald Gracias de Bombay, président de la conférence épiscopale, confie de son côté à Crux Now que l’Eglise en Inde «est attristée par le nombre élevé de prêtres qui ont perdu la vie au cours de cette deuxième vague de COVID (…) Nos prêtres ont donné leur vie au service du peuple. Beaucoup de nos jeunes prêtres qui sont morts servaient activement leurs communautés, administrant les sacrements – avec la distance sociale requise et en portant des masques – pendant la période de Pâques». Le cardinal assure que l’Église en Inde offrira une messe spéciale pour les âmes des personnes décédées du coronavirus. (cath.ch/crux/rz)

Les chrétiens en Inde se mobilisent face à la pandémie | © Trinity Care Foundation/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0
17 mai 2021 | 12:00
par Raphaël Zbinden
Coronavirus (547), Inde (188), pandémie (43)
Partagez!