Inde: un orphelinat des Missionnaires de la Charité fermé par le gouvernement

Le gouvernement de l’Etat du Jharkhand, en Inde, a retiré leur licence à 16 institutions pour l’enfance dont le Nirmal Hriday, géré par les Missionnaires de la Charité de Mère Teresa, à Ranchi. En cause des soupçons de trafic d’enfants.

La mesure fait suite à un rapport présenté par la Commission de l’Etat du Jharkhand chargée de la protection des droits de l’enfance. Ce document demandait la fermeture de 31 institutions, indique l’agence missionnaire vaticane Fides.

Suite à la révélation d’un présumé cas de trafic d’enfants au Nirmal Hriday remontant à juillet 2018, le Premier ministre du Jharkhand, Raghubar Das, avait ordonné le contrôle de 126 maisons d’accueil dans l’ensemble de l’Etat. Les 16 institutions pour l’enfance fermées l’ont été sur la base de «violations de diverses dispositions de la loi en matière de justice des mineurs» a déclaré le président de la Commission.

Par ailleurs, 24 autres institutions disposent de trois mois pour améliorer leurs conditions d’accueil sous peine de retrait de la licence. Parmi les irrégularités constatées, se trouvent le manque de documentation complète concernant les enfants ou la carence de services de base (logement, nourriture et dispositions de sécurité).

Le cas du Nirmal Hriday révélé en 2018 concernait un présumé trafic de nouveau-nés. Une religieuse et une employée laïque ont été arrêtées le 3 juillet. Les dirigeants chrétiens avaient alors dénoncé une chasse aux sorcières contre les institutions chrétiennes par le gouvernement pro-hindou de Jharkhand. (cath.ch/fides/mp)

6 février 2019 | 16:29
par Maurice Page
Partagez!