Un design soigné fait partie de la stratégie de communication de l'Eglise évangélique International Christian Fellowship (ICF) (Photo: flyer ICF)
Suisse
Un design soigné fait partie de la stratégie de communication de l'Eglise évangélique International Christian Fellowship (ICF) (Photo: flyer ICF)

"International Christian Fellowship" s'installe à Bulle

19.02.2016 par Grégory Roth

Créée à Zurich il y a vingt ans, l’Eglise évangélique “International Christian Fellowship” (ICF) installe une nouvelle succursale romande dans la ville fribourgeoise de Bulle, après Lausanne et Genève. Elle organise à cette occasion un “grand opening” les 20 et 21 février 2016 .

“Le démarrage d’une Eglise moderne… un petit pas pour l’homme, mais un grand pas pour Bulle!”, peut-on lire sur l’invitation distribuée à tous les ménages de Bulle. Une communication bien rodée. La marque de fabrique du mouvement évangélique “International Christian Fellowship” est typique des “mega-churches” américaines, dans lesquelles l’assemblée prend souvent une allure de festival. Au programme, grande raclette offerte, soirée DJ et célébration réparties sur l’ensemble du week-end.

Manque de fair-play

Cette communication tous azimuts s’est-elle faite en tenant compte des autres Eglises bulloises? Pour certains, cet événement est une surprise. “J’ai reçu un flyer comme tout le monde, mais j’aurais quand même souhaité que la communauté catholique soit invitée officiellement”, explique l’abbé Bernard Miserez, curé de la paroisse de Bulle. “Dans la paroisse, certains ont pris cela pour un manque de fair-play, et je peux les comprendre”, déplore le prêtre. Lui-même aurait été prêt à offrir une présence catholique à cette manifestation, car, poursuit-il, “je suis toujours partant pour soutenir un projet qui a pour but de donner un accès à Dieu”.

Responsable catholique pour les activités oecuméniques de la région gruérienne, Céline Ruffieux Morel assistera à l’événement, mais elle attend plus de collaboration de la part de l’ICF à l’avenir. “En fin d’année 2015, toutes les Eglises s’étaient réunies pour organiser la journée mondiale de prière en mars prochain, sauf l’ICF qui a décliné l’invitation”, se souvient-elle.

Autre son de cloche du côté réformé. “Oui, j’ai reçu une lettre personnelle pour cette inauguration de l’ICF”, indique le pasteur Gérard Stauffer. “Je peux même témoigner du souci de transparence que cultivent ces jeunes depuis deux-trois ans, afin de ne pas apparaître comme des conquérants, mais comme une complémentarité”, ajoute-t-il.

Une réponse à nos prières

Pour la communauté évangélique, Silvano Nobs, membre répondant pour les activités oecuméniques de la région, reconnaît qu’il n’a pas non plus été mis au courant de ce “grand opening” avant de recevoir le flyer, mais assure d’une bonne collaboration de longue date avec les représentants de ce mouvement. “Nous avons beaucoup prié pour que des jeunes s’engagent dans nos Eglises. L’arrivée de l’ICF est comme une réponse positive à nos prières”.

Une complémentarité possible

Le pasteur réformé Gérard Stauffer voit l’implantation de l’ICF à Bulle comme une joie et un défi. Une joie d’agrandir la grande famille issue de la Réforme et un défi de communication pour les jeunes de l’Eglise réformée, puisque l’ICF touche surtout la génération des quinze à vingt-cinq ans. “C’est complémentaire, il est tout à fait possible pour nos jeunes de suivre le caté en semaine, le culte le dimanche matin et de participer aux célébrations d’ICF le soir”, rassure-t-il. Il précise aussi que ce mouvement n’accompagne que périodiquement les croyants, contrairement aux Eglises traditionnelles, qui offrent un suivi du baptême aux funérailles.

Si l’ICF s’est implanté à Bulle, ce n’est peut-être pas un hasard. “Bulle est connue pour être une ville en pleine expansion, remarque le pasteur Gérard Stauffer. Le nombre de mes paroissiens a doublé en vingt ans, mais cela ne veut pas dire qu’il y a deux fois plus de participants au culte le dimanche”, plaisante-t-il.


Une Eglise en pleine croissance

L’International Christian Fellowship (ICF) est un regroupement d’églises chrétiennes évangéliques, de courant néo-charismatique. Fondée, en 1990, à Zurich, l’association compte plus de 40 églises membres réparties dans plusieurs villes de Suisse, d’Allemagne, l’Autriche mais aussi dans plusieurs autres villes du monde, telles que Prague, Leyde, Tirana, Siem Reap ou Tel Aviv. 7 instituts de théologie sont affiliés, sous la bannière ICF College. (cath.ch-apic/gr/mp)

 


Cinq des six jeunes décédés en Suède venaient d'Adelboden, dans l'Oberland bernois | © Flickr/pug_girl

Adelboden: les Eglises au service des familles en deuil

Les chanteurs à l'étoile sont envoyés "comme les mages d'Orient" | © Grégory Roth

Les Chanteurs à l'étoile: joyeux messagers de Noël

Actualités ›