Vatican

Irak: le programme officiel du voyage du pape dévoilé

Au cours de son voyage en Irak, le pape François conduira une prière pour les victimes des guerres lors de sa visite à Mossoul le 7 mars 2021. C’est ce qu’annonce le programme officiel de son voyage, prévu du 5 au 8 mars 2021, dévoilé par le Bureau de presse du Saint-Siège le 8 février.

Comme prévu, le pape François partira de Rome le 5 mars au matin et atterrira à Bagdad dans l’après-midi à l’issue d’un vol de 4h30. Après un accueil officiel à l’aéroport de la capitale irakienne, il rencontrera le Premier ministre dans une salle privée de l’aéroport.

Il se dirigera ensuite au Palais présidentiel de Bagdad pour une cérémonie de bienvenue puis effectuera une visite de courtoisie au président de la République du pays, Barham Salih, dans le bureau privé du palais. S’en suivra une rencontre avec les autorités, la société civile et le corps diplomatique durant laquelle le pontife argentin prononcera son premier discours. 

L’entretien avec Ali al-Sistani confirmé

En fin de journée, il se rendra dans la cathédrale syriaque catholique Notre-Dame-de-l’Intercession de Bagdad pour s’entretenir avec les évêques, prêtres, religieux, séminaristes et catéchistes. En ce lieu marqué par l’attaque d’un commando terroriste appartenant à l’organisation État islamique en 2010, il prononcera un discours.

Au second jour de son voyage, le 6 mars, l’évêque de Rome prendra un vol interne de 45 minutes à destination de la ville de Najaf, centre du pouvoir politique chiite en Irak. Là, il s’entretiendra avec le dignitaire religieux Ali al-Sistani. Un entretien privé qualifié comme étant une «visite de courtoisie» par le Vatican.

Une prière en hommage aux victimes des guerres

Après cette rencontre, le pontife romain s’envolera pour Nassiriya, dans la plaine d’Ur pour prendre part à une rencontre interreligieuse. Le pape prononcera à cette occasion son troisième discours. À l’issue de cette matinée, il reprendra un vol pour Bagdad puis se rendra en la cathédrale chaldéenne de saint Joseph pour présider une messe, la première du voyage.

Après avoir passé la nuit dans la capitale irakienne, le 266e pape s’envolera cette fois-ci pour Erbil, capitale du Kurdistan irakien, située à 330 kilomètres. Là, il sera accueilli par les autorités civiles et religieuses de l’autorité indépendante du Kurdistan dans une suite de l’aéroport. Il montera ensuite à bord d’un hélicoptère militaire pour se rendre à Mossoul, à moins de 90 kilomètres. Dans l’ancienne capitale de l’État islamique en Irak, sur la place de l’Église (Hosh al-Bieaa), le chef de l’Église catholique conduira une prière en hommage aux victimes des guerres.

Une messe dans le stade Franso Hariri à Erbil

Après un vol de 20 minutes en hélicoptère, l’évêque de Rome rejoindra ensuite Qaraqosh, grande ville chrétienne de la plaine de Ninive où résidaient avant 2014 près de 50’000 chrétiens. C’est en l’église de l’Immaculée-Conception, qui avait été brûlée par l’État islamique, que le pape prononcera son quatrième discours du voyage, lequel sera suivi d’un Angélus.

De retour à Erbil, il célèbrera une messe au stade Franso Hariri en début d’après-midi. Le pontife argentin repartira enfin par avion à Bagdad dans l’après-midi. Après une cérémonie de congé, il s’envolera pour la capitale italienne le 8 mars au matin. (cath.ch/imedia/cd/bh)

La rencontre entre le pape et Ali al-Sistani, à Najaf, est confirmée | DR
8 février 2021 | 14:41
par I.MEDIA
Irak (226), Pape en Irak (15), Voyages du pape (363)
Partagez!