Israël: L'église de la Multiplication des pains incendiée

Tabgha, 18 juin 2015 (Apic) L’église de la Multiplication des pains, à Tabgha, au nord d’Israël, a été victime d’un incendie criminel dans la nuit du 18 juin 2015. Le feu a fait deux blessés et de très importants dégâts matériels.

La communauté chrétienne de Terre Sainte se réveille une nouvelle fois consternée après l’attaque violente de l’église de Tabgha, sur la rive nord-ouest du Lac de Tibériade, rapporte le site internet du patriarcat latin de Jérusalem. L’édifice est tenu par des bénédictins allemands.

L’incendie s’est déclaré dans la nuit et a été maitrisé par les pompiers qui sont intervenus à partir de 3h30. Mais une vidéo montre l’ampleur des dégâts causés par le feu, qui a endommagé une bonne partie du cloître situé devant l’église.

Les pertes se chiffrent à plusieurs millions de shekels (plusieurs centaines de milliers de francs suisses), assure le patriarcat. Un moine bénédictin âgé et une jeune volontaire, tous deux dans l’église au moment des faits, ont été intoxiqués par les fumées et transportés à l’hôpital.

L’acte de juifs extrémistes?

Des tags ont également été retrouvés sur les murs, rédigés en hébreu. L’inscription, tirée du texte de louange récité trois fois par jour par les juifs pratiquants Alénou LeShabeah, est une demande à Dieu d’anéantir les idoles et les païens. Cette dernière attaque rappelle d’autres actes de groupes de colons juifs extrémistes. Ces derniers ont multiplié les dégradations et profanations contre les monastères, églises et cimetières chrétiens depuis février 2012. En signant souvent leurs actes au travers de la formule «le prix à payer», des militants extrémistes de groupes proches du mouvement des colons ont également perpétré des attaques contre des mosquées fréquentées par les arabes palestiniens musulmans.

Cette même église de Tabgha avait été touchée en avril 2014 par des actes de vandalisme: des croix et un autel avaient été la cible de jets de pierre et de crachats, lancés par une bande de jeunes entre 13 et 15 ans.

Des voix s’élèvent déjà, de la sphère politique comme de la communauté chrétienne, pour demander une enquête rapide et prioritaire afin de condamner fermement les auteurs de cette violente dégradation. 10 étudiants d’une Yeshiva, une école d’études de la Torah et du Talmud, ont été arrêtés le 18 juin, dans le cadre de l’enquête.

Le Rabbin israélien Yechiel Eckstein, président de la Fraternité internationale entre chrétiens et juifs, a fermement condamné l’incendie. Il a qualifié l’acte de »produit d’une xénophobie de plus en plus dominante dans notre société». Le dignitaire juif a appelé le gouvernement à appliquer la ‘tolérance zéro’ contre les auteurs de l’attaque. (apic/plj/arch/rz)

L'église de Tabgha, dans le nord d'Israël, a été incendiée
18 juin 2015 | 11:54
par Raphaël Zbinden
Partagez!