International

Italie: l'industrie civile s'arrête, pas la production d'armements

En Italie, l’économie civile et sociale s’arrête, les hôpitaux et les homes médicalisés manquent  de moyens de protection et de respirateurs artificiels, mais l’industrie de l’armement continue de fonctionner à plein régime, dénoncent en chœur le mouvement catholique pour la paix Pax Christi, l’Ecole d’économie civile, la Banque éthique, le Mouvement des Focolari en Italie, et Mosaïque de la paix.

Le nouveau décret sur les mesures d’urgence contre le Covid-19 du gouvernement italien, entré en vigueur le 23 mars 2020, exige un très grand sacrifice, non seulement de la part des citoyens et des familles, mais aussi des entreprises. Les entreprises de l’économie civile et sociale «adhèrent avec un grand sérieux à la cessation de leurs activités et font tout leur possible pour préserver la santé des travailleurs et des citoyens», écrivent les organisations pacifistes italiennes.

L’armement, dans les «activités stratégiques et les services essentiels» ?

Le décret du premier ministre Giuseppe Conte exclut cependant de l’arrêt de la production les usines fabriquant des systèmes d’armes, dont l’usine de Cameri, près de Novare, dans le Piémont, où sont assemblés les chasseurs-bombardiers F-35, de la firme américaine Lockheed Martin. Le secteur industriel «aérospatiale et défense» a en effet été inclus dans les catégories des activités stratégiques et des services essentiels.

Le 13 mars dernier, Giuseppe Conte déclarait pourtant avoir fait «un pacte avec ma conscience», affirmant qu’à la première place, «il y a et il y aura toujours la santé des Italiens».

«Un très mauvais signal»

«Face à un engagement généralisé et douloureux et au coût économique que de nombreuses entreprises devront payer dans les mois à venir, en tant que porteurs d’un tissu sain d’entreprises civiles et sociales, nous constatons que l’industrie ‘incivile’ de l’armement pourra continuer à fonctionner même en ce moment dramatique», dénoncent les mouvements pour la paix.

En effet, comme l’indique le décret, «les activités de l’industrie aérospatiale et de défense, ainsi que d’autres activités d’importance stratégique pour l’économie nationale, sont autorisées, sous réserve de l’autorisation du préfet de la province où sont situées les activités de production». Les organisations signataires affirment que cette décision «nous semble être un très mauvais signal, que nous dénonçons avec force».

Avec l’argent d’un F-35, combien de respirateurs?

Elles relèvent en particulier que la production de F-35, «un avion qui peut aussi transporter des bombes nucléaires», se poursuit à Cameri. «Pourquoi se précipiter dans cette direction? Quels sont les intérêts qui se cachent derrière ce projet? Avec l’argent d’un seul F-35 (environ 150 millions d’euros), combien de respirateurs pourraient être achetés? Nous connaissons certaines industries qui tentent de reconvertir au moins une partie de leur production. C’est la voie à suivre!»

«Alors que nous louons et soutenons le travail des médecins et des infirmières, alors que nous demandons l’aide d’autres pays qui nous soutiennent en envoyant des médecins, des produits de protection médicale, des spécialistes, alors que nous demandons aux citoyens de vivre dans l’incertitude et l’appréhension pour leur travail, nous permettons aux usines d’armement de continuer à fonctionner», dénoncent les organisations signataires.

En souvenir du 40e anniversaire de l’assassinat de Mgr Oscar Romero

Pax Christi Italie et les autres signataires ont publié ce communiqué commun le 24 mars 2020, quarantième anniversaire du martyre de saint Oscar Romero, l’évêque salvadorien assassiné par les «escadrons de la mort» d’extrême-droite pour avoir donné sa vie «pour libérer son peuple de l’oppression, de l’exploitation et de la violence». C’est pourquoi l’Eglise proclame le 24 mars comme le jour des martyrs missionnaires. «Ce sont des témoins qui ont cru au pouvoir de la non-violence pour changer les conditions des peuples et des communautés, écrivent les organisations pour la paix. C’est le modèle qui nous est offert pour nous aider à préparer un monde tel que Dieu l’a rêvé pour nous». (cath.ch/be)

Malgré le coronavirus, la production de F-35 se poursuit à Cameri, dans le Piémont | © www.f35.com
26 mars 2020 | 11:40
par Jacques Berset
Armement (3), Coronavirus (177), Covid-19 (24), F-35 (1), Focolari (22), Italie (124), Oscar Romero (47), Pax Christi (6)
Partagez!