JMJ: Le Tessinois Dennis Pellegrini étudie la théologie à l'Université de Lugano | © Grégory Roth
Suisse
JMJ: Le Tessinois Dennis Pellegrini étudie la théologie à l'Université de Lugano | © Grégory Roth

JMJ: c'est le Suisse Dennis Pellegrini qui représente toute l'Europe au pape

25.01.2019 par Grégory Roth, à Panama City

Au début de la cérémonie de bienvenue des 34e JMJ, c’est le Tessinois Dennis Pellegrini qui prend la parole devant le pape pour présenter l’ensemble du continent européen. La célébration a débuté le 24 janvier 2019 à 23h30 (heure suisse) sur la Cinta Costera de Panama City.

C’est tout naturellement que Dennis Pellegrini s’est adressé en italien au pape François et devant les centaines de milliers de jeunes rassemblés sur la Cinta Costera de Panama City. Le jeune Tessinois de 22 ans a été choisi pour parler pour l’ensemble du continent européen, tandis que 4 autres jeunes ont présenté les autres continents. La prière lue par cet originaire de Faido est basée sur les joies, les préoccupations et les questions des jeunes Européens.

Un événement unique

“Je n’étais pas au courant de cet engagement, explique l’étudiant en théologie de l’Université de Lugano. Lorsque je l’ai appris, ce fut une belle surprise, une grande joie et une émotion profonde. Je pense que c’est vraiment un événement unique et inoubliable. Mais j’éprouve quand-même un peu de trac. Parler au pape et devant tous les jeunes est un grand honneur. Même si la peur est là, je vais me laisser surprendre et prier l’Esprit Saint pour qu’il agisse en moi.”

En pratique, Dennis a dû aller enregistrer sa voix mardi au centre des médias. Mercredi, il a fait une répétition de quatre heures. Et jeudi, les répétitions sur le podium ont commencé six heures avant le début de la célébration.

Pour porter le drapeau de la Suisse sur le podium, c’est la Jurassienne Marie Monnerat, âgée de 24 ans. (cath.ch/gr)


JMJ: une véritable aventure chrétienne pour les Suisses à Panama | © Grégory Roth

JMJ à Panama: une aventure chrétienne

Le pape veut une Eglise qui se laisse toucher par “une réalité pleine d’espérance et de désirs“. | © G. Roth

Des JMJ pour bâtir une Eglise “hôpital de campagne“

Actualités ›