Suisse

Joseph Bonnemain, le nouvel évêque «idéal» de Coire?

Joseph Maria Bonnemain, âgé de 72 ans, a été nommé nouvel évêque de Coire, a informé le diocèse le 15 février 2021. Réputé à ses débuts comme un conservateur, il apparaît aujourd’hui comme un acteur modéré apte à rassembler un diocèse divisé.

Par Raphael Rauch, kath.ch/traduction et adaptation: Raphaël Zbinden

Joseph Maria Bonnemain travaille dans le diocèse de Coire depuis 40 ans. Ce médecin de formation est actuellement aumônier d’hôpital et official du diocèse de Suisse orientale. Il a effectué sa carrière principalement sous la direction du controversé évêque Wolfgang Haas, actuellement archevêque de Vaduz, au Liechtenstein. Joseph Bonnemain a, à un certain moment, pris ses distances avec la ligne ultra-conservatrice de Mgr Haas. Bien que membre de l’Opus Dei, une prélature réputée également conservatrice, Joseph Bonnemain est aujourd’hui considéré comme un modéré et un «bâtisseur de ponts» idéal pour un diocèse de Coire marqué par de profondes divisions.

De père jurassien et de mère catalane

Son patronyme français lui vient d’un père jurassien. Le lieu d’origine du nouvel évêque de Coire est Les Pommerats, dans le district des Franches-Montagnes. Sa mère était de Catalogne. Joseph Bonnemain est né à Barcelone le 26 juillet 1948. Après avoir obtenu son diplôme de fin d’études secondaires en 1967, il poursuit ses études de médecine à Zurich. En 1975, il part à Rome étudier la théologie. En 1978, le cardinal Franz König, archevêque de Vienne, l’ordonne prêtre dans la prélature de l’Opus Dei. En 1980, il passe un doctorat en droit canon et rentre en Suisse.

Joseph Bonnemain parle pas moins de cinq langues: le catalan, l’espagnol, le français, l’allemand et l’italien. En tant que médecin et théologien, il a participé à la délégation du Saint-Siège à Genève auprès de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de 1983 à 1991.

De proche à critique de Mgr Haas

Joseph Bonnemain est actuellement official de Coire, c’est-à-dire le plus haut juge ecclésiastique du diocèse. Il est également, en tant que tel, responsable des relations avec les organes juridiques de l’État et de l’Église. Il est devenu official en été 1990. Mgr Haas avait alors déposé Gebhard Matt, vicaire général de Zurich et vice-official. Ce qui avait provoqué de vives protestations du Conseil synodal de Zurich.

Dans les années 1980 et au début des années 1990, Joseph Bonnemain faisait ainsi partie des soutiens au système mis en place par Mgr Haas. Il était également partisan de l’abolition du système dual, typique de l’Eglise en Suisse.

Tolérance zéro en matière d’abus

En 2003, Mgr Amédée Grab, qui a remplacé Mgr Haas à la tête du diocèse de Coire, a nommé Joseph Bonnemain chanoine de la cathédrale. Au fil du temps, le prêtre de l’Opus Dei a pris ses distances par rapport à la ligne conservatrice du diocèse. Faisant la navette entre Zurich et Coire depuis près de quatre décennies, il s’est engagé à moderniser l’Eglise à Zurich. Il avait notamment comme projet de transformer l’église Liebfrauenkirche de Zurich en une co-cathédrale – une idée qui n’a cependant pas été bien accueillie dans les Grisons.

Joseph Bonnemain fait partie depuis 2008 du Conseil épiscopal de Coire. Il porte le titre de monseigneur depuis 2009. Il a une connaissance très aiguë des problèmes du diocèse. En tant que secrétaire du «Comité d’experts sur les agressions sexuelles en contexte ecclésial» de la Conférence des évêques suisses (CES), il plaide pour une politique de tolérance zéro en matière d’abus sexuels et de pouvoir. Il  a contribué à la création des Directives de la CES et de l’Union des Supérieurs majeurs religieux de Suisse, ainsi qu’à la fondation de la Commission d’indemnisation. Il est aumônier à l’hôpital Limmattal de Schlieren (ZH) depuis 40 ans.

Date d’ordination incertaine

Joseph Maria Bonnemain figurait sur la Terna, la liste que le pape François avait présentée au chapitre de la cathédrale de Coire, selon le mode d’élection original du diocèse. Le Supérieur général des cisterciens, Mauro-Giuseppe Lepori, et l’abbé du monastère bénédictin de Disentis (GR), Vigeli Monn, étaient également sélectionnés. Par onze voix contre dix, les chanoines avaient toutefois décidé, le 23 novembre 2020, de ne pas entrer en matière et de laisser Rome prendre la décision.

Mgr Peter Bürcher, qui a administré le diocèse depuis mai 2019, suite à la démission de Mgr Vitus Huonder, assure dans un communiqué que ses «sentiments sont emplis de gratitude à l’égard du Saint Père qui a maintenant repourvu le Siège du diocèse de Coire avec un nouveau Pasteur». «Puissions-nous tous accueillir avec joie Mgr Joseph Bonnemain qui va diriger ce grand diocèse comprenant sept Cantons, grâce à ses nombreuses qualités et à sa riche expérience!», poursuit l’évêque émérite de Reykjavik (Islande).

Le 15 février 2021, à 18 heures, Mgr Peter Bürcher, administrateur apostolique du diocèse de Coire, célébrera une messe avec Mgr Joseph Maria Bonnemain, évêque élu, dans la cathédrale de Coire. La date de la consécration de Joseph Bonnemain n’est pas encore établie. Elle pourrait selon certaines sources se tenir le lundi de Pâques 5 avril. (cath.ch/kath.ch/rr/rz)

Démission de l’évêque auxiliaire Marian Eleganti
Le diocèse de Coire a également annoncé, le 15 février 2021, l’acceptation par le pape François, de la démission de l’évêque auxiliaire Marian Eleganti. Le prélat né en 1955 dans le canton de Saint-Gall avait déjà présenté sa démission en 2019. Mgr Eleganti a été ordonné à l’épiscopat par Mgr Vitus Huonder, précédent évêque de Coire, en janvier 2010. De 2011 à 2018, il s’est notamment chargé de la jeunesse pour la partie germanophone et italophone de la Suisse au sein de la CES.

Mgr Eleganti est considéré comme un tenant de la ligne conservatrice adoptée par les évêques Haas et Huonder. Il s’est en particulier fait critiquer pour la diffusion en ligne de vidéos controversées, certaines remettant en cause les mesures de restriction pour les messes dans le cadre de la pandémie.

Dans son communiqué, Mgr Bürcher exprime à l’évêque auxiliaire partant sa vive gratitude ” pour tout le bien qu’il a réalisé généreusement pendant plus de dix ans au service du diocèse». RR/RZ

Joseph Bonnemain est le nouvel évêque de Coire. | DR
15 février 2021 | 12:37
par redaction
Partagez!