Des femmes en prière | Pixabay / faustophotos0 / CC0
Suisse
Des femmes en prière | Pixabay / faustophotos0 / CC0

Journée mondiale de prière 2019 préparée par les femmes slovènes

28.02.2019 par Grégory Roth

La Journée mondiale de prière œcuménique des femmes (JMP) est célébrée chaque année au début du mois de mars. Une liturgie commune est préparée chaque année, en plusieurs langues, par les femmes d’un même pays. Les Slovènes sont à l’honneur en 2019.

Fêtée chaque premier vendredi du mois de mars, la Journée mondiale de prière a été lancée en 1886 aux Etats-Unis. Célébrée pour la première fois en Suisse en 1936, la JMP l’est en Slovénie depuis 2001, grâce à l’encouragement venant de la Suisse.

“Des portraits de femmes, se trouvant dans des situations existentielles caractéristiques de la Slovénie, illustrent le thème de cette JMP sous plusieurs angles” | JMP 2019

En 2019, les femmes slovènes prépare leur liturgie à partir de la citation biblique: “Venez, car tout est prêt”, tirée de l’évangile de Luc (14,17). Dans ce passage, Jésus raconte une parabole dans laquelle un homme invite ses amis à un festin. Le maître de maison se met en colère parce que tous les invités présentent une excuse pour ne pas venir. Il décide de remplacer les absents par des pauvres, des handicapés et des marginaux, pour que la fête puisse quand même avoir lieu.

Pratiquer l’hospitalité

“La parabole [du banquet] sert comme point de départ pour un questionnement sur notre façon de concevoir et de pratiquer l’hospitalité envers les personnes en marge de la société”, expliquent les organisatrices, marquées par l’histoire d’un pays d’ex-Yougoslavie, où les chrétiens ont été discriminés pendant plusieurs décennies.

Durant le vendredi 1er mars 2019, plusieurs lieux de culte en Suisse romande organisent une célébration au rythme proposé par les chrétiennes de Slovénie (comme dans le Jura pastoral, par ex.). Par ailleurs, les femmes qui le souhaitent peuvent également se retrouver en petits groupes locaux pour s’insérer dans le réseau mondial de prière. En outre, certains lieux, comme l’église catholique Saint-Etienne, à Lausanne, ont anticipé la journée au 22 février.

Focus sur la Slovénie

La Slovénie – à ne pas confondre avec la Slovaquie – est l’un des six Etats de l’ancienne Yougoslavie. Entourée par la Croatie au sud, l’Italie et la mer Adriatique à l’ouest, l’Autriche au nord et la Hongrie à l’est, la Slovénie a une superficie de 20’273 km2, soit la moitié de celle de la Suisse. Comme la Suisse, la Slovénie est un pays alpin. La plus haute montagne est le Triglav (2084 m) et figure comme symbole national sur le drapeau slovène. Parmi les pays les plus boisés d’Europe, la Slovénie abrite environ 700 ours bruns dans ses forêts.

La Slovénie est marquée par une longue histoire agitée. De 1945 à 1991, elle fait partie de la République fédérative socialiste de Yougoslavie. Durant cette période, les personnes appartenant à une communauté confessionnelle sont discriminées par le régime communiste. Nation indépendante depuis 1991, la Slovénie est membre de l’Union européenne depuis 2004. (cath.ch/com/gr)


Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens | © Oliver Sittel

Cardinal Kurt Koch: "Il n'y a pas de polarisation au sein de la curie"

La cathédrale Alexandre-Nevski de Sofia, est le siège du patriarche orthodoxe de Bulgarie (photo Wikimedia commons Plamen Agov CC BY-SA 1.0)

L'Eglise orthodoxe bulgare refuse de prier avec le pape

Actualités ›