Porte Sainte de Notre-Dame de Québec (Photo:  Jeangagnon - Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0)
International
Porte Sainte de Notre-Dame de Québec (Photo: Jeangagnon - Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0)

Jubilé de la miséricorde: Notre-Dame de Québec ouvre sa Porte sainte

23.03.2015 par Jacques Berset

Québec, 23 mars 2015 (Apic) La “Porte sainte” de Notre-Dame de Québec sera ouverte le 8 décembre 2015 à l’occasion du Jubilé de la miséricorde que le pape François a annoncé le vendredi 13 mars dernier. Cette Année sainte de la miséricorde sera lancée lors de la solennité de l’Immaculée Conception et débutera par l’ouverture de la “Porte sainte” de la basilique Saint-Pierre.

Les 7 “Portes saintes” au monde – les quatre de Rome, celles d’Ars, de Compostelle et de la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec – seront ouvertes pour l’occasion. L’ouverture de cette Année jubilaire coïncidera avec le 50e anniversaire de la conclusion du Concile Vatican II en 1965. L’Année sainte se déroulera jusqu’au 20 novembre 2016, en la fête du Christ Roi.

Première “Porte sainte” en dehors d’Europe

La “Porte sainte” de Notre-Dame de Québec, dans le Vieux-Québec, est la dernière en date à avoir été instaurée – privilège exceptionnel octroyé par le Saint-Siège – et la première en Amérique. Elle a été inaugurée le dimanche 8 décembre 2013, lors de l’ouverture des fêtes du 350e anniversaire de la paroisse Notre-Dame de Québec. C’est là qu’a pris racine l’église-mère et la première paroisse catholique d’Amérique du Nord, au Nord du Mexique et des colonies espagnoles, devenant ainsi le siège primatial de l’Eglise catholique qui est en Canada.

La “Porte sainte” est une porte ouverte à Rome par le pape pour marquer symboliquement le commencement de l’Année sainte. Chacune des basiliques majeures de Rome en possède une, qui est fermée et murée en dehors de cette période.

En mémoire de ceux qui ont ouvert la “porte du Christ aux peuples d’Amérique”

La porte de la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec rappelle aux pèlerins la mémoire de tous ceux et celles qui sont venus de France dès le début du XVIIe siècle “pour ouvrir la porte du Christ aux peuples d’Amérique”, note la Fondation Patrimoniale “Nostre Dame de Kebec”. “Québec est un haut-lieu de la foi catholique sur le continent, c’est l’origine géographique de l’implantation de l’Eglise catholique en Amérique du Nord!”

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, déclare qu’après le 350e anniversaire de Notre-Dame de Québec, ce sera un jubilé célébré avec toute l’Eglise universelle. “Le thème de la miséricorde touche le cœur de la vie de toutes les femmes et de tous les hommes. Cette année nous permettra de redécouvrir la miséricorde de Dieu qui nous ouvre les bras et nous invite à sa rencontre”.

Pour Mgr Denis Bélanger, curé de la paroisse Notre-Dame de Québec, cette annonce lance un beau défi à son équipe: “L’aire d’accès à la ‘Porte sainte’ devait être démantelée au mois de mai ! Nous garderons bien sûr cette structure pour permettre de traverser de nouveau la ‘Porte sainte’ dès le 8 décembre prochain. Même fermée, nous attendons des pèlerins qui viendront se recueillir à la Porte tout au long des prochains mois. L’appel à la miséricorde lancé par le pape François nous interpelle beaucoup et nous serons heureux de vivre une nouvelle année de Jubilé, même si nous l’attendions seulement en 2025!”

La dernière Année sainte remonte au Jubilé de l’année 2000. Le dernier Jubilé extraordinaire, l’Année sainte de la Rédemption, s’était déroulé en 1983, pendant le pontificat de Jean Paul II. (apic/auvidec/be)


L’hôpital pontifical Bambino Gesù à Rome | Flickr/bambinogesu/CC BY-ND 2.0)

Bambino Gesù, "l'Eglise ne cessera jamais de prêter attention aux malades"

L'école Sainte-Ursule de Porrentruy (JU) fête ses 400 ans. | © P. Tissier/Jura pastoral

L’Ecole Sainte-Ursule de Porrentruy souffle 400 bougies

Actualités ›