Plus de 28'000 personnes ont été sauvées par l'Aquarius depuis janvier 2016 | © Emmanuel Tagnard
Vatican
Plus de 28'000 personnes ont été sauvées par l'Aquarius depuis janvier 2016 | © Emmanuel Tagnard

L′Aquarius pourrait flotter sous le pavillon du Vatican

28.09.2018 par I.Media

Dépossédé de son pavillon panaméen, l’Aquarius étudie la possibilité de naviguer sous la responsabilité du Saint-Siège, selon Frédéric Pénard, directeur de l′association SOS Méditerranée à qui appartient le navire, dans des propos rapportés par le site d’information italien Il giornale, le 27 septembre 2018.

Alors qu’il naviguait jusqu′au mois d’août sous les couleur de Gibraltar, puis quelques jours seulement sous celles du Panama, l’Aquarius ne bât plus aucun pavillon à ce jour. Or, selon le journal italien, sans pavillon indiquant la nationalité de l’Etat responsable de l’embarcation, le navire ne peut plus exercer sa mission.

Si le Saint-Siège n’a pas encore été “directement” contacté, le directeur de l’association SOS Méditerranée n’exclut pas la possibilité d’en faire la demande auprès des autorités du Vatican. Techniquement, estime-t-il, le pape François serait en mesure de le faire, s’il le voulait. Cette décision serait, selon lui, bienvenue.

Actif depuis deux ans

En juin dernier, l’Italie avait refusé d’accueillir ce navire surnommé ‘le bateau citoyen’. A son bord, il y avait quelque 600 migrants récupérés dans la mer Méditerranée. On ne peut pas “rejeter les personnes qui arrivent”, avait alors dénoncé le chef de l’Eglise catholique. Celles-ci doivent plutôt être accueillies selon lui et réparties à travers l’Europe qui souffre d’un “grand hiver démographique”.

Depuis deux ans, l’Aquarius sillonne la mer Méditerranée pour mener une activité de sauvetage en mer. Une fois à bord, les rescapés sont pris en charge par l’ONG Médecins sans frontières. (cath.ch/imedia/pad/gr)


SOS Méditerranée Suisse a affrété l'Aquarius en février 2016. | © Maud Veith/SOS MEDITERRANEE

Un pavillon suisse pour l'Aquarius?

"Faut pas croire" a enregistré son émission spéciale à bord de l'Aquarius | © Emmanuel Tagnard 

"Une épée de Damoclès menaçait l'Aquarius depuis plusieurs jours"

Actualités ›