"L’Europe rend ses frontières encore plus hermétiques"

Berne: Pour l’OSAR, la Suisse doit octroyer une protection aux réfugiés de Syrie

Berne, 7 août 2012 (Apic) La guerre civile en Syrie, qui n’est pas près de s’achever, fait de plus en plus de victimes. Elle contraint également des milliers de personnes à prendre la fuite, relève l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) dans un communiqué publié le 7 août. Elle demande une nouvelle fois avec insistance au Conseil fédéral d’accueillir en Suisse un contingent de réfugiés particulièrement menacés et vulnérables composé de femmes, d’enfants, de personnes blessées et traumatisées.

L’OSAR demande à Berne d’agir «sans détours ni complications administratives», indépendamment des tensions politiques internes dans le domaine de l’asile. «Chaque jour, on entend parler de personnes déplacées, tuées et blessées en Syrie, actuellement surtout dans la métropole économique Alep, mais aussi dans la capitale Damas», rappelle l’organisation d’aide aux réfugiés basée à Berne.

Dans un rapport daté du 3 août 2012, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) dénombre 1,5 million de Syriens en fuite à l’intérieur de leur pays. Une partie de ces personnes ont trouvé refuge chez des familles d’accueil ou dans des abris de fortune. De nombreuses personnes toutefois ne peuvent plus sortir de chez elles, de crainte de se retrouver prises entre deux feux.

D’après les derniers chiffres de l’HCR, les pays voisins de la Syrie, à savoir la Turquie, l’Irak, la Jordanie et le Liban, abritent déjà actuellement 140’300 réfugiés. Mais ces estimations pourraient être en deçà de la réalité. Le gouvernement jordanien estime pour sa part que 150’000 Syriens ont gagné le pays depuis mars dernier. Les conditions d’approvisionnement sont par endroits précaires, par exemple au Nord du Liban, une région réputée particulièrement pauvre où beaucoup de femmes et d’enfants ont trouvé refuge.

Pendant ce temps, l’Europe rend ses frontières encore plus hermétiques. Le Ministre grec de la protection civile a récemment mis en garde contre une invasion d’immigrants venus d’Asie et d’Afrique. Les réfugiés de Syrie en particulier causeraient de nouveaux soucis à Athènes, poursuit l’OSAR.

L’organisation salue la volonté de la Suisse récemment exprimée par le conseiller fédéral Didier Burkhalter de redoubler d’efforts pour aider les pays voisins de la Syrie à surmonter la catastrophe humanitaire. «Mais la Suisse peut et doit faire davantage face à cette situation dramatique», insiste l’OSAR. Raison pour laquelle elle réitère avec insistance son appel du 16 mars 2012 et demande au Conseil fédéral d’accueillir de toute urgence un contingent de réfugiés syriens particulièrement menacés et vulnérables afin de les aider immédiatement. Et d’ajouter: «C’est le devoir de la Suisse d’accomplir enfin un nouveau geste dans le sens de cette tradition humanitaire dont elle se prévaut si volontiers!» (apic/com/be)

7 août 2012 | 14:32
par webmaster@kath.ch
Berne (113) , OSAR (18) , Réfugiés (290) , suisse (191) , Syrie (368)
Partagez!