La carte de voeux 2018 du pape François
Vatican
La carte de voeux 2018 du pape François

La carte de vœux du pape François: simple et sans fioritures

25.12.2018 par Maurice Page

Imprimée en une seule couleur, sans ornements et faite de papier recyclé, la carte de vœux du pape François donne clairement dans la simplicité.

L’image est une gravure reproduisant un tableau du maître italien de la fin de la Renaissance Federico Barrocio (1597). On y voit la toute jeune Vierge Marie contemplant debout l’enfant Jésus couché dans une mangeoire sous le regard de l’âne et du bœuf. En arrière-plan, Joseph pointe légèrement de sa main le petit, pour montrer la voie aux bergers qui se tiennent à la porte de l’étable. Exposé au Musée du Prado, à Madrid, le tableau du Barrocio est des représentations de la nativité les plus connues et les plus appréciées des croyants pour la douceur qui en émane. A la fois assez réaliste et très allégorique, elle a été popularisée par diverses gravures. On la retrouve aussi sur des timbres-poste notamment espagnol et irlandais.

Nous avons vu sa gloire

Au verso de la carte est imprimé le blason du pontificat avec la phrase latine “Vidimus gloriam eius” (Nous avons vu sa gloire) tiré du verset 14 du prologue de l’évangile selon saint Jean, lu lors de la messe du jour de Noël. La carte porte enfin la signature autographe de François et rappelle qu’elle a été préparée “In Nativitate Domini” (pour la nativité du Seigneur).

Depuis le début de son pontificat, Jorge Mario Bergoglio a choisi des cartes sobres et monochromes, contrairement à Benoît XVI, qui préférait les cartes colorées. Durant la période de Noël, le pape remet cette carte en souvenir, avec le traditionnel chapelet, à toutes les personnes qu’il rencontre. (cath.ch/rd/mp)


Le président égyptien al-Sisi, ici à l'ONU, participera à la célébration de Noël copte orthodoxe le 6 janvier 2018. | UN Photos/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0

Egypte: le président al Sisi à la célébration de Noël des coptes orthodoxes

Pia Habermacher, Mère-Abbesse de Saint-André, à Sarnen | © Vera Rüttimann

"A l'Enfant Jésus de Sarnen, on peut confier tous ses soucis"

Actualités ›