La cathédrale Saint Alexandre Nevsky de l'archevéché des Eglises orthodoxes russes en Europe occidentale, à Paris | wikimedia  commons Annesov CC-BY-SA 1.2
International
La cathédrale Saint Alexandre Nevsky de l'archevéché des Eglises orthodoxes russes en Europe occidentale, à Paris | wikimedia commons Annesov CC-BY-SA 1.2

La controverse au sein de l'Eglise orthodoxe s'étend en Europe occidentale

02.12.2018 par Maurice Page

Le différend entre les patriarcats orthodoxes de Constantinople et de Moscou sur la fondation d’une église nationale ukrainienne indépendante se poursuit. Le Saint Synode de Constantinople a ainsi décidé de dissoudre l’archéparchie pour les communautés de tradition orthodoxe russe en Europe occidentale et de l’intégrer dans les éparchies locales (diocèses) du patriarcat oecuménique de Constantinople. En réponse le patriarcat a invité les fidèles russophones à rentrer dans son bercail.

Le décret de 1999 concernant la nomination d’un archevêque pour ces communautés – le dernier étant Mgr Jean Renneteau – a été retiré le 22 novembre 2018. Selon la Fondation “Pro Oriente” de Vienne, Constantinople a cité comme raison les nécessités pastorales et spirituelles actuelles.

Changement de position

Les circonstances qui avaient conduit à la création de l’Exarchat (une unité territoriale de l’Eglise en dehors des pays d’origine) après la Révolution russe d’octobre 1917 ont changé. Il s’agissait alors de préserver la tradition spirituelle de la Russie après les persécutions sanglantes du régime communiste athée. Il s’agit aujourd’hui de renforcer le lien entre les paroisses de tradition russe et l’église mère de Constantinople.

L’archevêque Mgr Jean Renneteau a été complètement surpris par la décision que le patriarche œcuménique Bartholomée lui a personnellement communiquée. Il n’a pas été consulté auparavant, mais avait déjà été confronté à cette idée lors d’une visite de travail à Istanbul. L’archevêché a annoncé sur son site internet qu’une “Assemblée pastorale” est prévue le 15 décembre pour informer les prêtres et les fidèles de la situation.

L’archevéché des Eglises orthodoxes russes en Europe occidentale basé à Paris comprend actuellement 65 paroisses, deux monastères et sept communautés monastiques. Environ 100 prêtres et 30 diacres sont actifs dans la pastorale.

Moscou réagit

De son côté, le patriarcat de Moscou a rappelé qu’en 2003, le patriarche Alexis II avait déjà proposé à tous les évêques et paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale de s’unir au sein du district métropolitain autonome de l’Église russe. Il est possible que le moment soit venu de reconsidérer cet appel, a déclaré à Interfax l’archiprêtre Nikolay Balashov, chef adjoint du Département des relations extérieures du patriarcat de Moscou. (cath.ch/kna/interfax/mp)


Remise d'une relique de saint-Pierre à la délégation du Patriarcat de Constantinople, en présence du cardinal Koch | © Vatican Media

Le pape offre des reliques de saint Pierre au Patriarcat de Constantinople

L'ancien président ukrainien Petro Porochenko avec Philarète de Kiev | © www.president.gov.ua

Ukraine: le "patriarche" Philarète privé de la direction du diocèse de Kiev

Actualités ›