La Cour suprême du Pakistan restaure les effets civils des mariages chrétiens

La Cour Suprême du Pakistan a restauré, le 16 janvier 2019, la valeur et les effets civils du mariage chrétien. La haute juridiction a ordonné à la National Database and Registration Authority (NADRA) ainsi qu’au gouvernement du Pendjab de réactiver l’enregistrement officiel des mariages célébrés dans les églises par des citoyens chrétiens.

Cette décision a été accueillie favorablement par les chrétiens du Pakistan. «Cette disposition relative à l’enregistrement du mariage existait avant 2013» a indiqué à l’agence missionnaire vaticane Fides Kashif Aslam, coordinateur du programme de la Commission nationale Justice et Paix. La décision de la Cour Suprême résulte du recours présenté par le pasteur Shahid Meraj, doyen de l’église de la Résurrection de Lahore.

«Il s’agit d’une mesure très bonne de la part de la Cour Suprême, mais il faudra beaucoup de temps pour que tout rentre dans l’ordre» commente le Père Mario Rodrigues, recteur de la cathédrale Saint Patrick de Karachi. «Les chrétiens du Pendjab ont lutté pour obtenir justice. J’apprécie la décision de la Cour, finalement annoncée pour le bien des chrétiens au Pakistan», a ajouté le pasteur Adeel Patras, vice-président de Jesus Life TV.

Dans un document de 17 pages, la Cour Suprême a ordonné aux Conseils de l’union d’enregistrer les mariages chrétiens en chargeant la NADRA d’émettre des certificats de mariage en conformité avec la loi. La Cour Suprême a également ordonné aux gouvernements provinciaux de promulguer les normes nécessaires. (cath.ch/fides/mp)

23 janvier 2019 | 15:57
par Maurice Page
Mariage (97), Mariage civil (3), Pakistan (150)
Partagez!