Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures (DREE) du Patriarcat de Moscou (Photo: Jacques Berset)
International
Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures (DREE) du Patriarcat de Moscou (Photo: Jacques Berset)

La discussion à Bari a été très ouverte, assure le métropolite Hilarion

09.07.2018 par I.MEDIA

Malgré des désaccords, la discussion avec les patriarches orientaux a été très ouverte lors de la journée œcuménique de Bari, a assuré le métropolite Hilarion, directeur du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou, à l’agence catholique italienne SIR le 9 juillet 2018.

Les représentants des confessions chrétiennes du Moyen-Orient, réunis pour prier et réfléchir sur la paix dans cette région, ont partagé leurs espoirs, leurs peines, leurs préoccupations, a confié le responsable orthodoxe.

“Nous avons évalué ensemble ce qui peut être fait pour résoudre les problèmes“. “Certaines portes sont restées fermées“, a-t-il reconnu. Toutefois la discussion a été très ouverte et franche.

Ces quinze dernières années, le Moyen-Orient a connu un véritable “génocide des chrétiens“, a-t-il estimé. Cela a commencé en Irak, puis en Libye et désormais en Syrie où, “seulement après l’intervention russe, la situation a commencé à changer“, a encore considéré le métropolite.

Pour lui, il existe encore des problèmes et certaines situations qui préoccupent beaucoup. C’est pourquoi il était important de participer à cette rencontre organisée par le pape François.

Le chef de l’Eglise catholique avait invité les principaux responsables des confessions chrétiennes du Moyen-Orient à une journée de prière le 7 juillet à Bari. “Nous voulons être les voix qui contrecarrent l’homicide de l’indifférence”, a-t-il affirmé à cette occasion. Avant d’inviter les grandes puissances à se mettre vraiment au service de la paix. “Cela suffit l’utlisation du Moyen-Orient !”, a-t-il tancé.

Bien que participant à la rencontre, le représentant de l’Eglise orthodoxe russe n’a cependant pas pris la parole comme prévu lors de la prière oecuménique en bord de mer. (cath.ch/imedi/ah/mp)


Sous le regard de Joseph et Marie l'oecuménisme de la rencontre: Jerry Pillay Président de la CMER, cardinal Kurt Koch, Gottfried Locher, président de la FEPS, Justin Welby, primat de l'Eglise Anglicane, Margot Kässmann, Eglise évangélique d'Allemagne (photo Maurice Page)

Pour le cardinal Koch, l'œcuménisme fait partie intégrante de l'identité catholique

Le pape François dans l'avion qui le ramenait de sa visite en Roumanie le 2 juin 2019 | © Vatican Media

Pape François au retour de Roumanie: Œcuménisme, émigration, Europe (VERBATIM)

Actualités ›