Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures (DREE) du Patriarcat de Moscou (Photo: Jacques Berset)
International
Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures (DREE) du Patriarcat de Moscou (Photo: Jacques Berset)

La discussion à Bari a été très ouverte, assure le métropolite Hilarion

09.07.2018 par I.MEDIA

Malgré des désaccords, la discussion avec les patriarches orientaux a été très ouverte lors de la journée œcuménique de Bari, a assuré le métropolite Hilarion, directeur du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou, à l’agence catholique italienne SIR le 9 juillet 2018.

Les représentants des confessions chrétiennes du Moyen-Orient, réunis pour prier et réfléchir sur la paix dans cette région, ont partagé leurs espoirs, leurs peines, leurs préoccupations, a confié le responsable orthodoxe.

“Nous avons évalué ensemble ce qui peut être fait pour résoudre les problèmes“. “Certaines portes sont restées fermées“, a-t-il reconnu. Toutefois la discussion a été très ouverte et franche.

Ces quinze dernières années, le Moyen-Orient a connu un véritable “génocide des chrétiens“, a-t-il estimé. Cela a commencé en Irak, puis en Libye et désormais en Syrie où, “seulement après l’intervention russe, la situation a commencé à changer“, a encore considéré le métropolite.

Pour lui, il existe encore des problèmes et certaines situations qui préoccupent beaucoup. C’est pourquoi il était important de participer à cette rencontre organisée par le pape François.

Le chef de l’Eglise catholique avait invité les principaux responsables des confessions chrétiennes du Moyen-Orient à une journée de prière le 7 juillet à Bari. “Nous voulons être les voix qui contrecarrent l’homicide de l’indifférence”, a-t-il affirmé à cette occasion. Avant d’inviter les grandes puissances à se mettre vraiment au service de la paix. “Cela suffit l’utlisation du Moyen-Orient !”, a-t-il tancé.

Bien que participant à la rencontre, le représentant de l’Eglise orthodoxe russe n’a cependant pas pris la parole comme prévu lors de la prière oecuménique en bord de mer. (cath.ch/imedi/ah/mp)


Des femmes en prière | Pixabay / faustophotos0 / CC0

Journée mondiale de prière 2019 préparée par les femmes slovènes

Jean Ducrest, en rouge, lors du voyage de Cath-Info, en octobre 2018: “J’ai suivi avec passion l’évolution de l’Eglise depuis les années 1950“. | © B. Litzler

L’évolution de l’Eglise vue par un octogénaire

Actualités ›