La Garde suisse a lancé son nouveau site internet, plus clair et intégrant les médias sociaux. | © Kanton Glarus/Flickr/CC BY 2.0
Vatican
La Garde suisse a lancé son nouveau site internet, plus clair et intégrant les médias sociaux. | © Kanton Glarus/Flickr/CC BY 2.0

La Garde suisse ouvre son nouveau portail

12.03.2019 par I.MEDIA

Le site internet de la Garde suisse a été remanié. Les médias sociaux n’ont pas été oubliés, précise le communiqué publié le 12 mars 2019.

Une grande photo barre toujours la page d’accueil, le reste des contenus a été rafraîchi et aéré. Il est disponible en quatre langues (français, italien, allemand et anglais). Ce site propose notamment aux jeunes qui désirent se mettre au service du pape de découvrir l′histoire de la Garde suisse pontificale et les conditions d′admission. Venant tout juste d′être mis en ligne ″avec succès″, peut-on lire dans le communiqué, cet outil propose ainsi un processus de candidature ″simplifié et numérisé″ pour ce corps pontifical fondé en 1506.

Optimisé pour les smartphones et les tablettes, le nouveau portail permet également de découvrir les médias sociaux sur lesquels est présente la Garde: Facebook, Youtube et Instagram.

Le site de la Garde suisse fait peau neuve. | © Garde suisse.

Si les missions de la Garde n′ont pas changé – protéger le pape et sa résidence – la manière de l′accomplir et l′environnement évoluent quant à eux, explique sur le site Christoph Graf, commandant de la Garde. De plus, le nouveau site web est destiné tant aux militaires actuels qu′aux anciens via l’association des anciens Gardes suisses pontificaux réunissant environ un millier de personnes.

Un onglet permet également de trouver les informations sur les deux fondations de la Garde et l’évolution du futur chantier de la caserne de la Garde, auquel est dédiée la 2e fondation. Il est également possible de télécharger la newsletter de la Garde. (cathc.ch/imedia/pad/bh)


Le siège du Gouvernorat, dans les jardins du Vatican | © Jean-Pol Grandmont/Wikimedia Commons/CC BY 3.0

Vatican: le Gouvernorat lance son nouveau site internet

Eric Didio, créateur et directeur de la plateforme de financement participatif CredoFunding. | © B. Hallet

CredoFunding: “Un laboratoire d’espérance“

Actualités ›