Cardinal Oscar Andrés Rodriguez Maradiaga, membre du C6 et archevêque de la capitale hondurienne Tegucigalpa | © Jacques Berset
Vatican
Cardinal Oscar Andrés Rodriguez Maradiaga, membre du C6 et archevêque de la capitale hondurienne Tegucigalpa | © Jacques Berset

La nouvelle constitution organisant la Curie romaine prête dans l'année

20.02.2019 par I.Media

Praedicate evangelium, le projet de constitution apostolique organisant la Curie romaine, sera soumis à la relecture des conférences épiscopales. Le texte de cette nouvelle constitution devrait être publié dans l’année, a indiqué Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège, le 20 février 2019.

Réuni du 18 au 20 février, le Conseil des cardinaux (ex C9, désormais C6 après le départ de trois de ses membres) a consacré la majeure partie de ses travaux au projet de constitution organisant la Curie romaine. Le grand travail de Mgr Marco Mellino, secrétaire adjoint du C6, pour donner une meilleure forme canonique au document, a notamment été salué.

Consultation en “signe de synodalité”

En “signe de synodalité”, a déclaré Alessandro Gisotti, le pape François a décidé une large consultation autour de ce document. Pourront ainsi s’exprimer les conférences épiscopales nationales, les synodes des Eglises orientales, les dicastères de la Curie, les conférences des supérieurs religieux ainsi que quelques universités pontificales.

Le pontife tient beaucoup à cette consultation, a insisté le directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège. Alors que le cardinal Oscar Maradiaga, membre du C6, avait envisagé la date de Pâques 2019 pour la promulgation de ce document, celle-ci devrait être retardée par ce processus. Toutefois, “l’espérance réelle” est une promulgation dans l’année, a précisé Alessandro Gisotti.

Réflexion “attentive” sur le cas de l’ex-cardinal McCarrick

Lors de cette session de réunions, le Conseil des cardinaux a également auditionné le Père Federico Lombardi, modérateur du sommet sur la protection des mineurs organisé du 21 au 24 février. “L’importance de cet événement sur le chemin d’engagement pour faire toujours plus de l’Eglise une maison sûre pour les enfants et les adolescents” a notamment été répétée, a expliqué Alessandro Gisotti. Les membres du C6, a-t-il rappelé, participeront au sommet.

Dans ce contexte, il y a également eu une “réflexion attentive” sur le cas de l’ex-cardinal Theodore McCarrick, renvoyé de l’état clérical en raison de nombreux abus sexuels. Pour les membres du C6, a affirmé l’Italien, cette décision rendue publique le 16 février est un pas fondamental dans la lutte contre les abus.

Réunion interdicastérielle sur la protection des mineurs

Par ailleurs, Alessandro Gisotti a annoncé que le sommet sur la protection des mineurs serait suivi dès le 25 février par une réunion interdicastérielle “restreinte” avec le comité organisateur et des experts de la question. Y participeront ainsi les responsables des dicastères concernés par les problématiques abordées lors du sommet. (cath.ch/imedia/xln/be)


Theodore McCarrick a été renvoyé de l'état clérical en février 2019 | © Keystone

Le Vatican va communiquer sur le cas McCarrick

Le cardinal Theodore Edgar McCarrick, archevêque émérite de Washington (2000-2006) | © flickr/usipeace/CC BY-NC 2.0

Benoît XVI avait imposé des restrictions de ministère au cardinal McCarrick

Actualités ›