Vatican

La paix est «empêchée» par le «manque de respect» envers la Création

La paix est «empêchée» par le «manque de respect» envers la Création, a déclaré le pape François à six ambassadeurs, le 19 décembre 2019 au Palais apostolique du Vatican. Ces derniers sont venus lui présenter leurs lettres de créance au début de leur mission.

Les nouveaux ambassadeurs et plénipotentiaires reçus par le pontife représentent les Seychelles, le Mali, Andorre, le Kenya, la Lettonie et le Niger. Dans son discours, l’évêque de Rome a repris les principaux vœux prononcés dans son message dévoilé le 12 décembre dernier pour la Journée mondiale de la paix 2020 qui sera célébrée le 1er janvier prochain.

Pour une culture de l’inclusion

La paix est «empêchée» par le «manque de respect envers notre maison commune», a déclaré le 266e pape. «L’exploitation abusive de nos ressources naturelles» se fait sans prise en compte de leur impact pour les «communautés locales et pour la nature elle-même». Rappelant la tenue du synode sur l’Amazonie en octobre dernier, le pontife a appelé à «une appréciation renouvelée du rapport entre communauté et terre, entre présent et passé et entre expérience et espérance».

La paix «commence avec l’ouverture à la réconciliation», a aussi expliqué le pape François. Cette dernière, qui passe par «un dialogue constructif et créatif basé sur l’honnêteté et la vérité», permet le développement d’une «culture de l’inclusion» et d’un système économique plus juste. L’Eglise catholique s’engage à collaborer avec tout partenaire responsable, a enfin rappelé le pontife. (cath.ch/imedia/cd/rz)

Le pape François lie paix et défense de l'environnement | © Grégory Roth
19 décembre 2019 | 14:34
par Raphaël Zbinden
Partagez!