Vatican

La persécution des chrétiens du Moyen-Orient abordée au synode sur les jeunes

Les dernières interventions du synode sur ›les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’ ont évoqué le drame de la persécutions des chrétiens d’Orient, a affirmé Mgr Everard de Jong, évêque auxiliaire de Roermond, aux Pays-Bas, lors d’une conférence de presse le 12 octobre 2018 au Vatican.

Les discussions du 11 octobre après-midi, la 10e congrégation générale de ce synode des évêques, ainsi que celles du 12 octobre en circoli minori, portaient sur la seconde partie de l»«Instrumentum laboris: la foi et le discernement vocationnel. Cette partie occupera encore les participants au synode jusqu»«au 16 octobre.

Selon Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la communication du Saint-Siège, les discussions ont abordé les migrations, «une question centrale de notre temps» et qui concerne les jeunes de tous les continents. Un auditeur irakien de 26 ans a notamment fait référence aux «persécutions» des chrétiens dans son pays, a quant à lui rapporté Mgr de Jong. Cet auditeur a souligné l’espérance que suscitait chez les jeunes Irakiens une visite du chef de l’Eglise catholique sur leur sol.

Sa grande crainte, a confié ce jeune Irakien, est de voir son pays perdre confiance en l’avenir et les chrétiens fuir à l’étranger. Son intervention a provoqué les applaudissements les plus nourris du synode, a affirmé Mgr de Jong. Pour ce prélat, l»«exil des chrétiens venus du Moyen-Orient représente un drame, mais aussi une chance pour les communautés, car ils sont porteurs d»«une «foi vivante».

Amélioration de la situation des femmes dans l»«Eglise

Autre sujet phare, selon le prélat néerlandais: la place des femmes. Leur présence dans ce synode est importante et leur voix entendue, a-t-il estimé. Leurs prises de parole sont selon lui prises particulièrement au sérieux. Les discussions ont ainsi fait émerger leur contribution à briser les «cercles cléricaux fermés», a rapporté le site Vatican News. En effet, reconnaît pour sa part sœur Mina Kwon, auditrice sud-coréenne, la situation dans l’Eglise s»«améliore pour les femmes. Et il n»«y a d»«ailleurs, pour elle, aucune intention de mettre les religieuses «en compétition» avec les prêtres.

Les jeunes se montrent «très investis» dans ce synode, a par ailleurs relevé Mgr Robert Barron, évêque auxiliaire de Los Angeles. Ce sont de véritables protagonistes et leur participation est «efficace». L»«évêque américain a également noté une exigence spirituelle de la part des jeunes, notamment dans leur volonté d»«être accompagnés. Le prélat a ainsi évoqué la rencontre spontanée du pape François avec des jeunes  le 11 octobre. Le pontife leur a alors demandé de continuer] «à faire du bruit».

Démission du cardinal Donald Wuerl

Interrogé sur la  démission du cardinal Donald Wuerl, archevêque de Washinton, Mgr Barron a estimé encourageant et positif que le pape réclame davantage de transparence et d»«honnêteté dans les gestions d»«abus sexuels. «Je suis sûr que le cardinal Wuerl a fait ce qu’il pensait juste pour le bien de l’Eglise», a-t-il ajouté, assurant que le pape avait respecté son choix.

Parmi les 257 Pères synodaux rassemblés, a noté Paolo Ruffini, six d’entre eux ont pris la parole ainsi que six auditeurs et six délégués fraternels représentant d»«autres Eglises chrétiennes, orthodoxes ou protestants. (cath.ch/imedia/pad/be)

Les dernières interventions du synode ont évoqué le drame de la persécutions des chrétiens d'Orient | © flickr/catholicism/CC BY-NC-SA 2.0
12 octobre 2018 | 18:19
par Jacques Berset
Partagez!